Il y a quelques jours, un terrible évènement a touché de nombreuses personnes à travers le monde. En effet, Meghan Markle a perdu son second enfant après une fausse couche.

Une sombre histoire


La duchesse du Sussex était seule chez elle au moment des faits. Alors qu’elle était en train de changer la couche de son fils Archie, l’ex-actrice a ressenti une terrible douleur au bas de son ventre. Cette douleur, Meghan Markle l’a immédiatement su ce que c’était. Une mauvaise nouvelle qu’elle en a eu la confirmation après le rendez-vous chez son médecin.

Quelques mois après, pour pouvoir avancer dans sa vie et faire son deuil, la duchesse du Sussex a décidé de mettre sur papier tout ce qu’elle ressentait. C’est là qu’elle a écrit une lettre ouverte au New York Times. Dans celle-ci, elle racontait tout ce qui s’était passé ce jour-là.

Cette lettre de l’épouse du prince Harry avait ému les fans. Aussi certains membres de la famille royale avec qui elle était en froid depuis un an n’étaient pas insensibles à son vécu. En effet, malgré la tension et le conflit entre les Cambridge et les Sussex, ils ont enterré la hache de guerre. Un geste qui a pour but que Meghan Markle peut se remettre de cette terrible histoire.

Meghan Markle en guerre avec son père

Toutefois, d’autres membres de sa famille ne sont pas si compréhensifs envers elle malgré ce qu’elle vient de vivre. Notamment, c’est le cas de son père, Thomas Markle. Ce dernier avec qui Meghan Markle était en conflit depuis plusieurs années.

D’après ses dires, sa fille l’a abandonné et il ne l’a pas supporté. Pour se venger, il avait transmis des lettres privées de sa correspondance à la duchesse du Sussex à un journal. Un acte impardonnable pour cette dernière et qui a décidé de les poursuivre en justice.

Aujourd’hui, le procès est sur le point de débuter. Ainsi, pour sa part, le journal en question se tiendrait sur le témoignage de Thomas Markle. Dont le but de ce dernier est de discréditer sa propre fille pour qu’ils obtiennent la victoire.