La sécurité de Meghan Markle et Prince Harry entre les mains d’un criminel violent rajoute certainement leurs angoisses dernièrement. Dans ce sens, le duc et la duchesse de Sussex ont embauché un homme dangereux pour assurer leur sécurité. Par conséquent, le second fils du roi Charles III et sa petite famille ne se retrouve plus à l’abri d’un dérapage.

Meghan Markle et Prince Harry criminel violent


En effet, le magazine allemand Die Aktuelle évoque pour Meghan Markle et Prince Harry ce criminel violent dans leur entourage.

Dans ce sens, le duc et la duchesse de Sussex demandent continuellement une protection rapprochée pour assurer leur sécurité.
Apparemment, le second fils du roi Charles III a engagé un coureur de jupons, un homme dangereux pour leur sécurité.

Notamment, à la suite du Megxit, les parents de Lilibet et Archie n’ont plus droit à la protection policière.
En même temps, en renonçant à leurs activités protocolaires, les Sussex ne peuvent plus bénéficier de la protection du Palais.

Les Sussex en difficultés


En effet, le second fils du roi Charles III et son épouse doivent assurer eux-mêmes les frais de leur sécurité.

Dans ce sens, ces frais représentent une dépense considérable qui s’élève à plus de 4 millions de dollars par an.
En même temps, le magazine allemand rapporte pour Meghan Markle et Prince Harry ce criminel violent qui assure leur sécurité.

Apparemment, malgré cette somme considérable déboursée, les Sussex se retrouvent face à cet homme dangereux dans leur entourage.
Par conséquent, ils ne se sentent pas serein et demandent continuellement une protection rapprochée pour éviter un éventuel dérapage.

Un homme dangereux dans leur entourage


En effet, cet homme dangereux dans l’entourage de Meghan Markle et Prince Harry depuis un certain temps s’appelle Pere Daobry.

Dans ce sens, il s’agit d’un ancien policier de 51 ans qui cache un sombre secret de sa vie d’avant.
Apparemment, Daobry serait en réalité un criminel condamné et également un coureur de jupons qui n’hésite pas à étrangler sa femme.

Notamment, l’épouse du responsable de la sécurité du la famille du duc de Sussex aurait échappé à la mort de justesse.
D’un autre côté, le Palais royal britannique ne manque pas d’ironiser sur ce mauvais choix du prince Harry malgré tout.