Un coup de griffe du Palais royal britannique provoque pour Meghan Markle et Prince Harry des millions en jeu. Dans ce sens, il s’agit d’une affaire avec la fiscalité américaine qui risque de coûter plusieurs millions aux Sussex. En même temps, le retour en Grande-Bretagne pour le jubilé de platine de la souveraine ne leur apporte que de l’humiliation.

Meghan Markle et Prince Harry des millions en jeu


En effet, Meghan Markle et Prince Harry se retrouvent avec des millions en jeu après que le palais les livre au fisc.

Dans ce sens, cette décision provient de la reine Elizabeth II, malgré son comportement bienveillant à l’égard des Sussex.
Apparemment, la souveraine peut envisager de leur retirer Frogmore Cottage et choisir de ne pas permettre le renouvellement du bail.

Notamment, ce fameux bail représente pour les parents de Lilibet et Archie une échappatoire face aux autorités fiscales américaines.
Effectivement, une source proche de la famille soutient que le palais ne veut pas renouveler le bail apportant une explication.

Livrés au fisc par le Palais


En effet, ce fameux bail Crown Estates vaut pour Meghan Markle et le Prince Harry avec des millions en jeu.

Dans ce sens, il s’agit d’un précieux cadeau de la reine Elizabeth II qui date de plus de 10 ans.
Apparemment, il se peut que le duc de Sussex devienne l’acquéreur de cette résidence en renonçant au fameux bail.

Et pourtant, le papa de Lilibet et Archie rejette cette proposition et se retrouve actuellement face à une difficulté fiscale.
Notamment, le second fils du prince Charles de Galles et son épouse se contentent juste de maintenir la propriété en l’état.

Le fisc américain à l’affût


En effet, cette source proche du palais royal britannique apporte quelques explications à ce propos en gardant son identité secrète.

Dans ce sens, autorités fiscales américaines ne vont pas tarder à réagir dans le cas où les Sussex perdent Frogmore.
En d’autres termes, selon la loi américaine Meghan Markle et le Prince Harry ne possèdent plus aucune résidence au Royaume-Uni.

Par conséquent, les parents de Lilibet et Archie se retrouve contraint de vers une somme supplémentaire à propos des taxes.
Notamment, le montant que le second fils du prince Charles et son épouse vont devoir verser vont au moins doubler.