Meghan Markle et Prince Harry, menace sur leur famille à Montecito ! La duchesse de Sussex souhaite déménager de Montecito rapidement pour protéger ses enfants. Des frictions dans le couple semble mettre la situation au point mort…

Meghan Markle et Prince Harry, menace sur leur famille à Montecito


La duchesse de Sussex serait résolue à faire plier son époux, le prince Harry, à déménager à nouveau de leur résidence à 11 millions de dollars. La raison serait qu’une grave menace pèserait sur leur famille notamment leurs enfants, Archie et Lilibet. Des frictions seraient ainsi rapportées par le magazine In Touch. Pour la revue, le couple n’apparaitrait plus ensemble depuis de nombreuses semaines, évoquant des vies séparées.

Parmi les causes de cette friction, le désir de la duchesse de Sussex de déménager rapidement de Montecito. La petite famille y est installée depuis bientôt deux ans et le prince Harry semble y avoir trouvé ses marques. Pas question pour lui donc de déménager à nouveau ! Meghan Markle n’arriverait plus à faire entendre raison à son mari. Même s’ils ont choisi ce quartier, réputé le plus sécurisé de Los Angeles, la menace des ours de plus en plus agressifs et s’approchant des habitations feraient très peur à Meghan Markle.

Une sombre menace sur Los Angeles


Peu le savent mais entre 2000 et 2015, en l’espace de 15 ans, 183 personnes ont été attaquées par des ours bruns ! Des ours qui semblent s’approcher du voisinage des Sussex comme en témoignerait Penelope Bianchi, leur voisine. Elle avait remarqué la disparition de 8 de ses poules. « Nous dînions à l’extérieur et avons entendu les poules piailler et s’agiter. C’est une bonne chose que nous ayons été à la maison. Sinon, il est quasi certain que l’ours serait entré par effraction dans le garage pour achever toutes les poules ! C’est la première fois que çà se produit en quarante ans. »

Les Sussex ont également un poulailler dans leur immense propriété du nom de « L’auberge à poules d’Archie ». Meghan Markle redouterait donc une attaque de ces prédateurs, s’ils étaient attirés par la présence des poules sur leur propriété. Le prince Harry n’a pour l’instant pas donné suite à sa demande.