Les tensions ne s’apaisent toujours pas, Meghan Markle et Prince Harry, menaces et mensonges sont toujours en mauvaise posture. Le Palais continue de les garder en retrait, et il n’y a toujours pas de retournements de situation. Un complot serait même en train de se faire, et le couple en serait la victime.

Bras de fer entre les Sussex et les Cambridge


Robert Lacey a déjà dévoilé certains détails de cette guerre interne dans son ouvrage intitulé « Guerre Royale ». Il a précisé dans son livre la véritable raison de cette rupture totale entre les Cambridge et les Sussex. Ce serait à cause d’une maltraitance voire de harcèlement.

La principale concernée serait Meghan Markle, qui aurait eu des agissements inconvenants auprès du personnel. Ils se seraient plaints auprès de Kate Middleton et le prince William. Il s’agissait du personnel de Kensington Palace où le couple était convié avec le reste de la famille. Arrivées aux oreilles du prince William et Kate Middleton, ils auraient décidé d’agir.

Meghan Markle et prince Harry, menaces et mensonges


Quand ils ont su que certains employés accusaient Meghan Markle de harcèlement, le couple des Cambridge a voulu écouter le prince Harry. Son aîné l’aurait appelé et la discorde a commencé entre les deux frères. Ils ne s’écoutaient pas et ne s’entendaient.

A partir de cette mésentente, Kate Middleton et le prince William ont commencé à avoir des doutes sur Meghan Markle. Le prince lui-même avait déclaré qu’il se pouvait que l’ancienne actrice eût un plan, d’après les dires de Robert Lacey.

Une enquête au sein de la couronne


Comme ces accusations étaient tout de même assez graves et que le personnel du palais avait son importance, une enquête a été lancée. Le but était de savoir si oui ou non il y avait eu maltraitance de la part de Meghan Markle ou non.

Cependant, selon le Sunday Times, il n’y aura pas de conclusion à tirer de cette affaire. Pour les fans de l’actrice, c’était tout simplement une manœuvre du palais pour intimider Meghan Markle. Voire pour la faire taire et éviter les torts au Palais. Cependant, cela n’a servi à rien, étant donné la suite des évènements.