Meghan Markle et le prince Harry sous haute sécurité n’arrivent pas à mener une vie normale à Montecito en Californie. Dans ce sens, le duc et la duchesse qui aspirent une vie paisible après le Megxit subissent un véritable cauchemar. En même temps, redoutant de se retrouver face au danger à chaque sortie, les parents d’Archie et Lilibet deviennent paranoïaques.

Meghan Markle et Prince Harry sous haute sécurité


En effet, Meghan Markle et le prince Harry sous haute sécurité en permanence se préparent vivement avant chaque sortie.
Dans ce sens, même pour une simple sortie en famille au sein d’un restaurant afin de garantir leur sécurité.

Apparemment, le duc et la duchesse du Sussex ne manquent pas de passer un coup de fil à l’établissement avant.
Notamment, pour réserver une table dans des endroits isolés en raison de leur grande crainte pour la sécurité.

Par ailleurs, les parents d’Archie et Lilibet dépensent une somme incroyable pour s’offrir les services d’une agence spécialisée dans le domaine.

Leur vie au quotidien à Montecito


En effet, Meghan Markle et le prince Harry recherchent des coins hors des sentiers battus pour sortir sereinement sans risque.
Dans ce sens, le duc et la duchesse de Sussex apprécient des établissements pas très connus selon le magazine Closer UK.

Notamment, des restaurants de sushis gastronomiques dans le quartier du centre-ville ou encore des restaurants mexicains authentiques dans la région.
Par ailleurs, le couple se met à squatter les lieux de rencontre haut de gamme comme Cecconi’s, Sunset Tower, Sugarfish.

Apparemment, Lucky’s steakhouse à Montecito devient leur coin préféré suite à la recommandation de leur chère amie Oprah Winfrey.

La crainte des Sussex


En même temps, les parents d’Archie et Lilibet comptent également le restaurant japonais Nobu parmi leurs petits coins favoris.

En effet, Meghan Markle et le prince Harry sous haute sécurité devraient assister à l’assemblée des Nations Unis.
Dans ce sens, cette assemblée a pour objet de rendre un hommage à Nelson Mandela qui lutte contre l’apartheid.

Par ailleurs, le duc et la duchesse de Sussex craignent que quelqu’un vienne les embêter durant leur sortie en public.
Et pourtant, le second fils du prince Charles et sa petite famille ne se retrouve face à l’insécurité que très rarement.