À Londres, pour les funérailles de la reine Elizabeth II, Meghan Markle serait totalement maladroite. Elle se sent perdue aux côtés de Kate Middleton, Camilla Parker-Bowles et Sophie de Wessex.

Meghan Markle dans le collimateur des médias


Depuis le 8 septembre dernier, le peuple britannique est en deuil. Le pays a perdu sa souveraine, la reine Elizabeth II. De ce fait, à son retour à Londres, tous les magazines du monde entier se sont braqués sur la famille royale endeuillée.

De ce fait, pour les funérailles de la reine, la rédactrice en chef du Daily Mail, Rebecca English scrute tous les faits et gestes des femmes de la famille royale. Cette dernière décortique le comportement de Kate Middleton, Camilla Parker-Bowles, Sophie de Wessex et surtout Meghan Markle.

Meghan Markle maladroite


La journaliste observe que lorsque les femmes de la famille royale britannique sont venues rendre hommage à la souveraine à Westminster Hall, la relation a été froide.

Elle constate qu’il n’y avait aucune communication entre Meghan Markle avec Kate Middleton, Sophie, la comtesse de Wessex et la reine consort Camilla Parker-Bowles. Cette image reflète qu’il existe bel et bien des dissensions au sein de cette famille.

Rebecca English observe ces quatre femmes pendant dix minutes. De ce fait, elle fait une conclusion que leur différend est loin d’être résolue. Surtout entre la princesse de Galles et la duchesse de Sussex.

La duchesse du Sussex écartée


La rédactrice en chef du Daily Mail lance que la reine consort, la duchesse de Cambridge et la comtesse de Wessex étaient ensemble. Elles semblaient à l’aise entre elles. Cependant, de son côté, Meghan Markle est mise à l’écart. Pourtant, dans l’espace vacant, il y avait de la place pour une autre personne. Cela en dit long sur la relation qu’entretient l’épouse du prince Harry avec le reste de la famille royale.

Encore une fois, Meghan Markle semblait mal à l’aise comme lors de la promenade à Windsor avec les Cambridge. À ce moment, elle s’est agrippée aux bras du prince Harry pour la soutenir. L’écart avec le prince William et Kate Middleton a été observé.