Alors que le frère du prince William se prépare pour la publication de son livre, Meghan Markle trahit le prince Harry. Il serait prêt à faire des révélations extrêmement choquantes sur les membres de la famille royale. Il évoquerait même un test ADN, que certaines personnes auraient exigé, et prélevé du placenta du bébé.

Les mémoires du prince Harry


C’est un ouvrage explosif qui risque de ternir l’image de la famille royale de manière irréparable. Si on pensait que le décès de la reine Elizabeth II aurait pu freiner ce projet, il semble qu’il n’en est rien. Le prince Harry semble déterminer à faire état de sa version sur sa propre vie et il semble vouloir en faire connaître le monde entier. Il aurait reçu 22 millions d’euros pour son livre, le Palais retient son souffle face à cette situation.

New Idea affirme que ce livre serait énorme. Certains aspects de la vie du prince Harry seraient abordés comme son enfance ou encore de son service militaire. Ce qui effraye le plus le palais, ce sont ses confidences sur les autres membres de la famille royale. Notamment le prince William ou encore le roi Charles III. Des personnalités devenues très importantes au royaume.

Meghan Markle trahit le prince Harry


Il n’est pas rare que la duchesse de Sussex soit au milieu de rumeurs inquiétantes. Meghan Markle n’est qu’appréciée à moitié au sein de la famille royale. Elle est perçue comme celle qui a éloigné le prince Harry de sa famille. Parmi ces rumeurs, l’une des plus célèbres concerne la paternité de leur fils Archie. Certaines rumeurs prétendent que le prince Harry n’est pas le véritable père d’Archie.

Le Palais aurait alors exigé à ce qu’il fasse un test ADN pour confirmer que le prince Harry était bel et bien le père d’Archie. Pour cela, ils auraient prélevé un peu de liquide amniotique pour comparer l’ADN avec celui du prince Harry. Il y a des fortes chances que le prince Harry aborde ce sujet dans son livre.

Un autre test de paternité


Cette fois, il ne s’agit plus des enfants du duc et de la duchesse de Sussex, mais bel et bien du prince Harry. Des rumeurs affirment qu’il n’est pas le fils du roi Charles III mais celui de Lady Diana et de James Hewitt. Le prince Harry serait né peu de temps après leur idylle. Une rumeur qui pourrait être balayé avec un simple test de paternité.