Meghan Markle, un affront pour la reine, ce geste inexcusable qui l’a fait pleurer ! Les funérailles du prince Philip aura attiré le monde entier qui s’est ému de cette disparition. Si la famille royale était présente, l’absence des Sussex a été fortement critiquée.

Meghan Markle, un affront pour la reine, ce geste inexcusable qui l’a fait pleurer


Le duc et la duchesse de Sussex sont à nouveau pointés du doigt par le père de Meghan Markle. La raison cette fois-ci serait leur absence aux funérailles du duc d’Edimbourg, époux de la reine Elizabeth II. Une absence fortement remarquée qui aurait très attristée la reine pour qui elle a une affection particulière pour le prince Harry. Pour le magazine Ici Paris, « La tasse de thé est pleine ! L’attitude de la femme du prince Harry est inexcusable. Cette fois, c’est Elizabeth II qui est visée directement. »

Quant au beau-père du prince Harry, actuellement au Mexique, zapper ces obsèques alors que de nombreuses têtes couronnées y ont assisté est un véritable manque de respect. « Y assister, faire preuve de respect et donner la grâce de Dieu au Prince Philip pour toute une vie de service était très importante pour la souveraine de 95 ans. Que Meghan et Harry ne viennent pas est une véritable gifle pour la reine. »

« Une excuse pathétique ! »

Le père de la duchesse de Sussex a également ajouté  « Dire qu’il ne pouvait pas obtenir de protection policière est une bêtise. Une excuse pathétique ! » Des propos diffusés sur sa chaîne Youtube. Des spécialistes des têtes couronnées ont également critiqués l’attitude des Sussex dont Angela Lanvin. Dans une interview pour le magazine The Sun, cette journaliste a critiqué le couple princier.

« Harry a tort sur toute la ligne. S’il vient des Etats-Unis pour un événement royal, il aura droit à un service d’ordre. Non seulement il a snobé son grand-père, mais il a surtout snobé la reine. » Et d’ajouter « La souveraine avait fondu en larmes, et pour certains observateurs, l’absence du prince Harry, son petit-fils préféré, serait en partie en cause. » Un affront que la famille royale risque de ne pas oublier de sitôt !