Alors qu’ils étaient encore au palais, le prince Harry et Meghan Markle auraient perdu un enfant. Il aurait dû naître avant Archie.

Meghan Markle se livre à des confidences


Il n’est pas rare que les Sussex exposent leur vie aux médias. Mais cette fois, ils ont décidé de parler d’un drame. En effet, Meghan Markle s’est confiée au sujet d’une fausse-couche. Pour ce faire, elle a choisi le New York Times. Elle a évoqué à quel point perdre un enfant est difficile.

Aussi, selon elle, entre 10 et 20 femmes sur 100 ont déjà fait une fausse-couche. Mais malheureusement, elles n’en parlent pas et dépriment dans leur coin. Ainsi, Meghan a décidé de sortir du silence. Selon ses dires, ce bébé devait être l’aîné d’Archie et Lilibet.

Une journaliste britannique compatis


Camilla Tominey est une célèbre journaliste. Mais lus que cela, elle aussi a déjà fait une fausse-couche. Cette expérience l’aurait traumatisée. Ainsi, elle partage la peine de Meghan Markle face à la perte de son enfant. En effet, elle comprend à quel point perdre un bébé détruit la mère. Les séquelles varient d’une maman à l’autre.

Chez certaines femmes, elles souffrent en silence et décident juste d’aller de l’avant. C’est le cas de l’épouse du prince Harry. Mais beaucoup d’entre ces femmes finissent avec des maladies cardiaques ou encore des problèmes mentaux. Ainsi, Meghan a montré l’exemple. Lorsqu’on a traversé une telle épreuve, il vaut mieux se confier.

Une confidence qui a pris du retard ?


Si Camilla Tominey était très compatissante envers Meghan Markle, un détail a attiré son attention. Il s’agit du timing choisi par la duchesse de Sussex pour faire de telles révélations. En effet, la belle-sœur de Kate Middleton a perdu son bébé il y a des années de cela. Mais c’est seulement cette année qu’elle en parle.

Ainsi, certains se demandent si cette histoire n’est juste qu’un mensonge pour attirer la pitié de ses détracteurs. D’autres vont même jusqu’à penser que la femme du prince Harry s’est livrée à ces confidences pour attirer l’attention vers elle. D’ailleurs, le palais ne serait même pas au courant de cette fausse-couche dont elle parle.