A travers cet article, nous allons vous donner les meilleures astuces pour payer moins d’impôts en 2023. Les conseils suivants seront notamment très bénéfiques pour les foyers avec des revenus modestes.

Se marier ou se pacser pour payer moins d’impôts

Grâce à une union légale, un couple peut mutualiser leurs revenus et bénéficier d’un taux d’imposition commun. Ainsi, les revenus sont additionnés et rapportés au nombre de parts fiscales. En général, ce fonctionnement permet de réduire l’imposition de couples, qu’il s’agisse d’un mariage ou d’un Pacs, surtout si les écarts de revenus sont importants. Cependant, la décote d’impôt sur le revenu dont bénéficie un célibataire peut être perdue si l’union fait passer le montant total des revenus à plus de 2 849 euros.

Payer moins d’impôts grâce aux dons

Les dons à l’adresse d’une structure reconnue d’utilité publique ou d’un organisme d’intérêt général permettent de déduire près de deux tiers les impôts à payer. D’ailleurs, cette réduction peut même aller jusqu’à 75 % pour dons à un organisme venant en aide aux personnes en difficulté et ce, pour les premiers 1000 euros dépensés. Ici, les dons peuvent être effectués sous n’importe quelle forme. Ils peuvent même être versés au travers de titres cotés en bourse comme des fonds de placement ou des actions.

Diminuer les impôts grâce aux enfants

Il existe deux cas de figure relatifs aux enfants permettant de réduire les impôts. D’abord, les frais de garde d’enfants sont déductibles des revenus du foyer si la garde a lieu hors domicile. Il est question ici de crèche, de garderie ou d’assistante maternelle. Cependant, cette possibilité ne concerne que les enfants âgés de moins de 6 ans. Ainsi, le contribuable a la possibilité de déduire 50% des frais engagés pour la garde dans la limite de 2300 euros par enfant. En ce qui concerne la garde à domicile, un autre crédit d’impôt s’applique.

Pour la seconde possibilité, elle concerne  les frais de scolarité. Dans ce cas, un montant forfaitaire est déductible pour les enfants poursuivant des études secondaires ou supérieurs sans qu’ils ne soient rémunérés ou ne disposent d’un contrat de travail. Ici, le montant est égal à 61 euros par enfant pour le collège, 153 euros pour le lycée et 183 euros pour l’université.

Investir dans les entreprises

Le fait d’investir dans une PME de moins de 7 ans ou dans sa propre société offre une déduction d’impôt à hauteur de 25%. En revanche, les versements sont plafonnés à 50 000 euros pour une personne célibataire. Pour un couple marié ou pacsé, ils sont plafonnés à 100 000 euros.

En outre, les investissements en FCPI et FIP ouvrent également droit à une déduction à hauteur de 25%. Ici, les plafonds de versement sont de 12000 euros par an pour une seule personne. Ils sont de 24000 euros pour un couple. Cependant, pour bénéficier de la réduction, les fonds doivent être placés pendant au moins 5 ans.

S’inscrire à un plan d’épargne retraite

Depuis 2019, l’alimentation d’un plan d’épargne retraite ouvre droit à une déduction d’impôt. De plus, cela constitue une garantie de sécurité pour l’avenir. Dans ce cas, le montant de la déduction est plafonné à 10% des revenus professionnels perçus sur l’exercice précédent. En outre, un plafond global de déduction est également fixé quel que soit le profil. Par ailleurs, il est également possible de mutualiser la déduction pour les couples mariés ou pacsés.