Accueil / People / Michel Cymes accusé de plagiat : Il sort de son silence et s’excuse !

Michel Cymes accusé de plagiat : Il sort de son silence et s’excuse !

michel-cymes-accuse-de-plagiat-il-sort-de-son-silence-et-sexcuse 

Depuis le début de la crise sanitaire, Michel Cymes a accumulé beaucoup de critiques et de reproches. Ayant été confronté à un drame, le médecin sort de son silence.

Michel Cymes, cible de critiques


Si l’on se remémore, au début de la pandémie, le médecin animateur avait avancé des propos qui ont minimisé les dangers du virus. Pour cela, au micro du journal Le Monde, il avait reconnu s’être mal pris « en tant qu’informateur ». Michel Cymes avait affirmé : « Mea culpa… J’ai pris une vraie claque dans la gueule, pas en tant que médecin, mais en tant qu’informateur. Même si je ne suis pas journaliste, je me suis même posé la question d’arrêter ».

Mais récemment, Michel Cymes avait reconnu une autre erreur. En effet, Marc Gozlan l’avait accusé de plagiat sur ses articles de son blog. Il s’agit en effet, d’un article sur les relations amoureuses en ce temps de coronavirus. Sur son compte Twitter, le journaliste avait publié : « Eh Michel Cymes, tu n’as pas dû trop fouler le poignet en recopiant, quasiment à la virgule près, mon billet de blog “Amour et sexualité à l’heure de la Covid-19”. Tu ne gagnes pas assez pour en plus pomper le travail d’un journaliste freelance ».

Michel Cymes brise le silence


Une accusation que Michel Cymes a décidé de répondre sur le site de RTL. Il avait lancé : « En ouverture de mon émission dimanche dernier, comme souvent, j’ai pris dans la presse certaines infos ou anecdotes insolites. Il va sans dire que je cite mes sources qu’il s’agisse d’articles de presse ou de revues scientifiques ».

Par la suite, il a avoué qu’il « prit par le déroulé de l’émission ». Pour cela : « Je tiens donc à m’en excuser auprès de l’auteur de l’info reprise, Marc Gozlan et du site qui héberge son blog, LeMonde.fr », précise-t-il.

Par la même occasion, France Mag avait rappelé un triste souvenir sur le médecin animateur. Une tragédie que Michel Cymes aurait été confronté dans le passé et qui lui a marqué à vie.

Il s’agit de la déportation de ses grands-parents à Auschwitz. Une terrible épreuve dont le médecin le plus célèbre de la PAF avait parlé dans son livre « Hippocrate aux enfers parus aux éditions Stock ». À l’époque, il avait confié : « Ce livre a été difficile à écrire, il m’a valu pas mal de cauchemars, d’angoisses. Je pense qu’il y aura un avant et un après (…) Je ne vais pas faire étalage de mes états d’âme. Ce serait indécent par rapport à ce que toutes ces victimes ont enduré ». Avant de poursuivre : « Je suis particulièrement sensible sur un sujet qui touche l’histoire de ma famille, mais même au-delà ! À moins d’êtres de marbre, il est impossible de découvrir, de lire sereinement les comptes rendus de ces sinistres expériences sur ces déportés (…) Et puis, on vit une période un peu particulière en ce moment. Mais je gère ».