Durant toute la durée du premier confinement, Michel Sardou est devenu un vrai fantôme. Vraisemblablement, il aurait passé cette période au sein de sa somptueuse demeure située en Normandie.

Effectivement, selon certains de ses proches, le coronavirus apeure terriblement le célèbre chanteur. C’est la raison pour laquelle, il a strictement suivi le confinement depuis presque un an.

Un état de santé au plus mal


Vu la situation actuelle du pays vis-à-vis de la pandémie de coronavirus, Michel Sardou ne sortira pas de sitôt. De plus, la France est en train de vivre une troisième vague et un probable troisième confinement. Le seul qui peut donner des nouvelles du chanteur reste son fils, Davy Sardou. En février dernier, il a dû annuler sa pièce de théâtre « N’écoutez pas Mesdames ». Vraisemblablement, il était épris de gros coup de fatigue. C’est la raison pour laquelle, il a été conduit aux urgences. D’après la publication Histoires Vérité, l’artiste serait au fond du trou contrairement aux révélations de Davy Sardou. Néanmoins, Michel Sardou vient de faire un geste respectable envers les « Restos du cœur ». Ce dernier est très prisé en ce temps de crise.

Michel Sardou, un artiste au grand cœur


« Michel Sardou a tout fait afin que les cantines solidaires puissent ouvrir leurs portes. Lorsqu’il y a 35 ans, sur Europe 1, Coluche avait lancé son premier appel : “Si, des fois, il y a des marques ou des personnes qui m’entendent. Êtes-vous intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite… ”. Le chanteur des “Lacs du Connemara” avait entendu son appel », a dévoilé l’hebdomadaire people Public. Malgré une relation compliquée avec Coluche, Michel Sardou a tout de même fait un gros don.

Vraisemblablement, il aurait donné « dix briques » (soit 100 000 francs). Par la suite, ils sont devenus très proches. De plus, le chanteur a pu prendre part aux spectacles, en 1989, en 1998, en 2004, et en 2005. Au tout début, Coluche et son équipe avaient pour but de réaliser « 2000 ou 3000 couverts par jour gratuitement. Avec le soutien de Michel Sardou, en 2020, on compte 73 000 bénévoles pour 136 millions de repas alloués ».