Miss France a été violemment critiquée ces derniers temps. Beaucoup de féministes n’apprécient pas qu’une minorité impose les standards de la beauté. Et l’émission pourrait être d’autant plus dépréciée lorsqu’on pense aux derniers événements révélés par l’une des candidates de l’aventure.

Mais le concours continue à briller car des milliards de téléspectateurs à travers le monde attendent l’événement. Malgré le succès de ce genre de concours, les coulisses peuvent être bien tristes. Découvrez les détails de ce scandale qui tourne autour du concours de beauté.

Miss France attire beaucoup de jeune femme


Devenir Miss France est un rêve de jeune fille pour plusieurs femmes Françaises. Le couronnement de la reine de beauté suscite l’intérêt des milliards de téléspectateurs, chaque année. Des jeunes femmes travaillent dur pour pouvoir représenter leurs régions.

D’un côté, des féministes se battent pour casser les codes. Le message qu’elles désirent faire passer est bien la beauté de chaque femme dans la diversité. Qu’il n’existe pas de modèle à suivre, mais que chacune est belle à sa façon.

Une ancienne candidate à un concours Miss a été jugée trop grosse


Sur le plateau de TPMP, Amandine, une ancienne candidate à Miss Auvergne s’est exprimée sur son expérience. De taille 42, la jeune femme juge que les concours de Miss sont « grossophobes ». Elle raconte qu’un organisateur lui a dit publiquement « Tu as une très jolie tête, mais le corps ne passe pas ». Amandine en garde un très mauvais souvenir.

Sylvie Tellier explique alors « Dans le concours, il n’y a aucune sélection sur le poids. Cela reste un concours de beauté, il y a des critères physiques mais pas seulement : on juge aussi l’élégance, la culture générale… Il y a énormément de critères. Si elle n’a pas gagné l’élection locale, c’est que le public ne l’a pas choisie ».