Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au montant de retraite des personnes qui n’ont pas pu travailler dans leur vie. En effet, il leur est tout à fait possible d’obtenir une pension sous quelques conditions.

Conditions requises pour toucher une retraite sans travailler

Afin de bénéficier d’une pension onéreuse à la retraite, il est nécessaire de valider ses trimestres de retraite. En ce sens, il faut travailler ou payer des cotisations sociales sur les revenus perçus. Pour ceux qui n’ont jamais eu d’activité professionnelle, il suffit qu’ils trouvent un moyen de cotiser pour leur retraite. Sinon, la pension sera soumise à une décote ou la personne concernée n’en touchera pas.

Il existe 3 façons de cotiser pour sa retraite sans travailler. Ainsi, la première étape est d’effectuer une demande pour être rattaché à l’assurance vieillesse des parents au foyer. Une fois que c’est fait, il faudra s’inscrire au chômage pour valider jusqu’à 6 trimestres. Enfin, il ne reste plus qu’à cotiser à l’assurance retraite.

En outre, il faut savoir qu’avec l’AVPF, une personne peut valider des trimestres sans avoir à pratiquer une activité professionnelle. Dans ce cas, c’est la CAF qui cotise pour lui. Toutefois, tout le monde n’est pas éligible à ce privilège.

Conditions requises pour être bénéficiaire de l’AVPF

Les personnes qui perçoivent l’Allocation journalière de présence parentale ou le complément familial sont les premiers éligibles à la prestation de la CAF. A part eux, ceux qui ont une personne handicapée avec au moins 80% d’incapacité permanente à charge peuvent également en jouir. Enfin, si vous bénéficiez d’un congé de proche aidant, la CAF peut également cotiser pour vous.

Pour les personnes en couple souhaitant bénéficier de l’ AVPF, ils doivent réduire leur travail ou même arrêter. En effet, si leurs ressources dépassent le plafond fixé par la CAF, ils ne pourront pas en profiter.

Calcul du montant de retraite

Il faut savoir que chaque trimestre validé grâce à une activité professionnelle est comptabilisé pour la pension jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite qui est de 62 ans. Ainsi, la valeur du montant de retraite dépendra du nombre de trimestres enregistré.

Par ailleurs, il y a « la décote » qui est une pénalité s’appliquant aux retraités n’ayant pas validé le nombre de trimestres requis. Autrement dit, la hausse de cette décote signifie la réduction de la pension versée.