Plusieurs mois après la mort de Kobe Bryant et de sa fille de 13 ans, sa veuve n’a pas réussi à faire son deuil tranquillement. Et pour cause, plusieurs photos du lieu du crash se propagent sur la toile.

La mort de Kobe Bryant


Le 26 janvier 2020, la superstar du basket Kobe Bryant, sa fille de 13 ans dénommée Gianna et sept autres personnes décèdent suite à un crash d’un hélicoptère. Le drame s’est passé à l’ouest de Los Angeles, en Californie.

Mais des photos de la scène ont été immortalisées par les forces de l’ordre et les secouristes présents sur le site où s’est écrasé l’hélicoptère. Ils ont pris des photos des dépouilles ainsi que de la carcasse de l’appareil. Vanessa Bryant se met hors d’elle à la suite de la propagation des clichés de son cadavre sur le Web.

Vanessa Bryant en colère


La mort de Kobe Bryant et sa fille avait provoqué une vive émotion. D’ailleurs, jusqu’à présent, son épouse vit difficilement son deuil.

La veuve de Kobe Bryant confie devant un tribunal qu’elle est anéantie de savoir que des secouristes avaient pris des photos du lieu du crash et des victimes. Ils ont ensuite partagé les clichés avec d’autres personnes.

Dans la peur que ces photos se propagent à une vitesse grand V sur la toile, Vanessa Bryant décide de porter plainte. De plus, elle affirme avoir souffert de détresse émotionnelle en apprenant la situation.

De ce fait, elle réclame au comté de Los Angeles des dommages et intérêts. Cependant, le montant qu’elle a demandé n’est pas dévoilé.

Des plaintes conjointes


À l’instar de Vanessa Bryant, Chris Chester (son épouse et sa fille de 13 ans ont péri dans l’accident) a porté plainte. Les avocats du comté de Los Angeles ne nient pas que des photos ont été prises. De surcroit, un pompier a avoué, mais assure par contre que les clichés ne sont jamais rendus publics. Surtout qu’elles ont déjà été supprimées.

Chris Chester confie à la barre qu’il a toujours protéger sa famille des détails du crash. Il est indigné de savoir l’existence de ces photos.
Quant à Mira Hashmall, avocate du comté de Los Angeles, elle souligne que les autorités travaillent sans relâche pour éviter que ces photos s’étalent en public. D’ailleurs, depuis plus de deux ans, aucune photo n’est apparue dans la presse et en ligne. Les plaignants admettent ne les avoir jamais vues.

Selon une enquête, les responsabilités de l’accident reviennent au pilote qui a fait une erreur de jugement. Ainsi, les autres familles de victimes ont obtenu une indemnité de 2,5 millions de dollars l’année dernière.