Nathalie Marquay, voyage à Deauville, une promesse faite à Jean-Pierre Pernaut qu’elle veut honorer ! L’ex-reine de beauté multiplie actuellement les projets dont celui-ci qui lui tient particulièrement à cœur. On vous en dis plus !

Nathalie Marquay, voyage à Deauville, une promesse faite à Jean-Pierre

Après avoir participé au salon du livre où elle a présenté son livre « Moi, j’y crois », la veuve de Jean-Pierre Pernaut aurait entrepris un voyage à Deauville. Un voyage qui serait en fait une promesse faite à son homme. Nathalie Marquay a invité ses fans et amis via son compte Instagram. Elle les a invité à venir découvrir sa pièce de théâtre  intitulée « Les Tontons Farceurs ». L’ex-reine de beauté multiplie actuellement les projets dont celui-ci qui lui tient particulièrement à cœur.

« On joue Les Tontons Farceurs à Deauville, à 16 heures, je vous attends. » Une nouvelle représentation qui fait suite à celle donnée il y a quelques jours à Châtelaillon-Plage en Charente-Maritime. La comédienne a fait son retour au théâtre le 12 mars dernier en mémoire à son défunt mari. La maman de Lou et de Tom Pernaut, malgré son chagrin et son deuil, aurait décidé de surmonter cette épreuve grâce au théâtre.

Surmonter cette terrible épreuve grâce au théâtre

« C’est terriblement dur, mais je te le devais… Merci au public de Nantes de m’avoir soutenue… Ces applaudissements, c’est pour toi. Tu me manques tellement. » C’est en ces mots que Nathalie Marquay a remercié le public nantais mais aussi pour s’adresser à son défunt mari. Selon un proche du couple, « Jean-Pierre lui a fait promettre que s’il lui arrivait malheur, elle continuerait à jouer, à s’accrocher à sa carrière de comédienne. » Pas facile pourtant, quand on doit aussi faire son deuil !

Pour le magazine France Dimanche, « Pour ne pas faillir à sa parole, Nathalie, admirable de bravoure s’évertue à honorer chaque date de la tournée… Oui mais à quel prix ! Ceux qui l’ont croisé dans les rues des villes e province où elle se produit pourraient en attester : la veuve de Jean-Pierre Pernaut, minée par le chagrin, paraîtrait très amaigrie. » L’hebdomadaire affirmerait même qu’elle a perdu 10 kilos depuis la disparition de son mari.