Nikos Aliagas a fait tout son possible pour être heureux. En dehors de son travail, il tente tant bien que mal de faire face au cauchemar de son quotidien. Ainsi, il a une double facette pour pouvoir supporter tout cela.

Un hommage vibrant


Après le tournage de la demi-finale de The Voice, Nikos Aliagas avait fait un post assez curieux sur son compte Instagram. Apparemment, depuis quatre ans, le mois de mai est un moment vraiment pénible pour l’animateur de 50’Inside. En effet, la disparition d’un être cher à son cœur pèse encore. Il s’agissait de son modèle qui n’est autre que son père. La mort de ce dernier a vraiment bouleversé la vie de ce présentateur. Un mal-être qu’il est incapable de dépasser.

Vraisemblablement, tous les 9 mai, il cherche des clichés dans l’archive familiale et le publie. Comme légende, il préfère toujours mettre des messages empreints de nostalgie. « Quatre ans aujourd’hui depuis que mon papa nous a quittés et pas un jour loin de lui. La mort ne nous sépare pas de ceux qu’on aime, elle n’altère ni le lien ni la lumière des êtres qu’on porte en soi. On apprend à vivre avec nos absents, à les retrouver dans un bruissement, un souffle, une lumière délicate, un chant d’oiseau au petit matin » pouvait-on lire. À première vue, pour Nikos Aliagas, la mort n’est pas vraiment une fin, mais comme le début d’une nouvelle vie où ils peuvent envoyer des petits signes.

Nikos Aliagas, de vives émotions


De son vivant, le père de Nikos Aliagas était un tailleur assez prisé. En effet, il avait même croisé la route d’Alain Delon. Apparemment, pour terminer son vibrant hommage, Nikos Aliagas avait évoqué un écrivain cher à son cœur. « Andréas veille, gardien de lumière, “une lampe qui veille dans la nuit, un cœur qui n’en finit plus de croire” comme écrit Jorge Semprun. On ne dérange pas nos morts, on les honore tout en silence dans chacun de nos actes », avait-il écrit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par nikos aliagas (@nikosaliagas)

Effectivement, l’animateur était vraiment fier de ses racines et des valeurs que son paternel lui a inculquées. Sans lui, il ne serait pas le grand homme qu’il est aujourd’hui. Deux ans après cette disparition, Nikos Aliagas reste très sensible par rapport à ce sujet. À la fin de 2018, il a fait partie de l’émission La chanson Secrète. Son ami Patrick Fiori avait décidé d’ouvrir le bal en faisant une interprétation Mon Vieux en duo avec Kendji Girac et Daniel Guichard. Un titre qui avait ému au plus haut point le présentateur, car cela avait comblé le vide causé par la disparition de son père. Ainsi il avait pleuré toutes les larmes de son corps. Derrière l’écran, il y avait un beau cliché en noir en père d’Andréas. Des photos que le fils avait dessinées.