Les nouvelles chanteuses dont Nolwenn Leroy et Louane ciblées par cette pique inattendue de Françoise Hardy en prennent pour leur garde. Dans ce sens, la chanteuse et actrice française de 78 ans considère qu’elles n’ont pas d’identité vocale pour devenir intemporelle. En même temps, l’auteure-compositrice et interprète qui lutte actuellement contre un cancer n’hésite pas à exprimer son point de vue.

Nolwenn Leroy et Louane ciblées


En effet, comme pour d’autres nouvelles chanteuses, cette pique inattendue de Françoise Hardy rend Nolwenn Leroy et Louane ciblées perplexe.

Dans ce sens, la chanteuse et actrice française de 78 ans ne semble pas vraiment les porter dans son cœur.
Apparemment, seules Juliette Armanet et Clara Luciani disposent d’une identité vocale selon l’auteure-compositrice et interprète luttant contre un cancer.

Par ailleurs, Françoise Hardy lance cette pique inattendue dans le cadre de l’ouvrage de Chloé Thibaud Toutes pour la musique.
Notamment, ce nouveau livre sera disponible aux éditions Hugo dès le 20 octobre prochain.

Une pique inattendue de Françoise Hardy


En effet, la chanteuse et actrice française de 78 ans ne s’intéresse qu’à la profondeur et la beauté de l’émotion.

Dans ce sens, une chanson doit avoir une bonne qualité de la mélodie pour persister dans le temps.
Apparemment, les nouvelles chanteuses manquent d’identité vocale, contrairement à Trenet, Mireille, Aznavour, Brassens qui ont concocté des chansons intemporelles.

En même temps, Bécaud, Barbara, Michel Berger, Véronique Sanson, Julien Clerc, Laurent Voulzy et tellement d’autres ont su se démarquer.
Par la suite, elle rajoute que le public va apprécier ces artistes jusqu’à la fin des temps, contrairement aux rappeurs.

Les confidences de Françoise Hardy


En effet, Nolwenn Leroy et Louane ciblées par cette pique inattendue de Françoise Hardy envers la nouvelle génération d’artistes réagissent.

Dans ce sens, la chanteuse française de 78 ans affirme qu’actuellement il y a une pléthore de nouvelles jeunes chanteuses.
Par ailleurs, elle souligne que la nouvelle génération n’est pas nulle du tout mais manque d’identité vocale contrairement aux sixties.

Néanmoins, l’artiste reconnait que Juliette Armanet et Clara Luciani ont cette identité artistique même si elles font partie cette génération.
Apparemment, elle apprécie leur grand talent de mélodiste et ce style personnel qui font toute la différence.