Lors de l’annonce du confinement par Jean Castex sur quelques départements, la confusion sur les nouvelles règles mises en place était totale. Pour cela, le Premier ministre met les choses au clair sur le message du gouvernement : « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ».

L’heure est au recadrage


Jean Castex est plus que décidé à remettre les pendules à l’heure après les désordres concernant le nouveau confinement. Pour cela, il a convoqué par Visio ses ministres lundi soir pour clarifier le message du gouvernement sur les règles du confinement. Son slogan est : « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ». Le Premier ministre avait lancé aux membres de son gouvernement : « C’est au moment où le vent souffle que l’on doit montrer des équipes unies et solidaires ».

Effectivement, cette phrase est un rappel à l’ordre. En effet, depuis quelque temps, des petites piques ont circulé dans la presse. On pouvait lire : « Les règlements de comptes entre ministres, que chacun fasse entendre sa petite musique, il faut que ça s’arrête ». Des phrases qui sont à l’issue des désordres et des déclarations contradictoires entre les membres du gouvernement. Face à tout cela, il était urgent de clarifier le message du gouvernement. Alors si d’habitude, ils se donnent rendez-vous tous les mardis, cette fois-ci, il a été avancé. Un participant a raconté : « L’objectif après ce week-end, c’était de remettre tout le monde droit ». En réalité, l’heure était au recadrage.

Jean Castex : «Dedans avec les miens, dehors en citoyen»


Alors pour reprendre la communication en main, Jean Castex a donné le slogan : « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ». Dans un premier temps, il s’agit de rappeler que « Je ne me rends pas chez les autres », « je télétravaille sauf impossibilité » et « j’aère régulièrement mon logement » à l’exemple de l’intérieur. Ajouté à cela, il ne faut pas oublier le couvre-feu après 19 h sauf en cas de force majeur ou pour des raisons professionnelles.

Dans la deuxième partie de ce programme de confinement, Jean Castex a tenu à clarifier les mesures mises en place à l’extérieur de soi. Le Premier ministre a rappelé l’importance du port du masque et le respect des distances. Aussi, « j’évite de manger ou de boire si je ne suis pas seul ou si je ne suis pas avec les personnes de mon foyer ».

Il n’a pas oublié de préciser l’interdiction de quitter sa région ou son département sans un bon motif justifié par une attestation. En effet, « Au-delà de dix kilomètres, je dois avoir une attestation justifiant le motif de mon déplacement ». D’ailleurs, cette attestation a été énormément critiquée, notamment elle était incompréhensible pour de nombreux citoyens. Pour cela, il fallait apporter de profondes modifications et surtout de les rendre plus accessibles pour tout le monde. Effectivement, ce qui semble être le cas. Toutefois, les critiques continuent de flamber. Mais un député de la République en marche se dit « affligé par ces slogans ». Avant de poursuivre : «On n’a rien compris à la conférence de presse de Jean Castex sur le confinement».

L’objectif est très clair


Alors qu’un autre député LREM tente de défendre cette action de Jean Castex. Selon lui : «On peut rigoler de ce slogan pendant des heures, mais il y a une réalité. Sur le plan médical, il est tout à fait adapté à la situation».Quant à Matignon, il était indiqué que l’important «C’est de faire passer la philosophie des mesures et d’expliquer les règles». Une mesure qui ne rencontre pas un succès jusqu’à maintenant.

Malgré cela, Jean Castex a rappelé : «Ces messages, on va les matraquer. Ce sont des règles du jeu simples et claires. C’est une sorte de contrat». Avant de conclure : «Nous assumons le fait d’avoir pris des mesures différentes des fois précédentes». Selon lui, ce nouveau confinement tient compte de «L’épuisement de nos concitoyens. Et nous sommes dans une course contre la montre grâce à la vaccination, perspective qui n’existait pas en 2020».