Dans le but de réduire au maximum les infractions des usagers de la route, de nouveaux radars de covoiturage vont être mis en place dans certaines villes dès l’année 2023. En effet, ces dispositifs ont la capacité de compter le nombre d’occupants dans chaque voiture.

Les villes choisies pour les nouveaux radars de covoiturage

Plusieurs villes en France ont déjà déployé les radars de covoiturage dans leur système de fonctionnement. Pour cette année 2023, d’autres ne vont pas tarder à rejoindre les lignes. D’ailleurs, ce sera le cas d’Aubagne qui selon Radars-auto, aura la chance d’avoir un de ces radars de covoiturage. Ce dernier sera installé sur l’Autoroute A502 mais également au boulevard de la Prairie de Mauves à Nantes.

Ce n’est pas tout, le nord d’Annecy aurait également déjà procédé à l’installation du radar de covoiturage pour un test. Cela a été effectué aux bords de la D3508 qui se situe dans le nord de la ville.

En outre, il faut savoir que le boulevard périphérique parisien en sera la principale illustration. En effet, elle disposera même d’une voie entière au covoiturage. Pour le moment, un radar est en phase de test au niveau de la porte de Montreuil.

Emplacements géographiques des radars

Selon le site radars-auto.com, il y a déjà 5 radars fixes qui surveillent les voies réservées. Pour ce qui est des emplacements, le premier se situe sur l’A48 à Grenoble. Puis, le second est sur la M7 au Sud de la ville de Lyon. Quant au troisième, il se situe sur la M6 au Nord de Lyon.

Pour ce qui est deux derniers, ils ont été installés sur la D3508 au Nord d’Annecy.

Les personnes pouvant recourir à ces voies réservées

D’après le site des autoroutes APRR, les portions de route sont réservées à quelques automobilistes répondant à certains critères. D’abord, la voiture doit avoir au moins deux occupants à son bord. Puis, seuls les véhicules à très faibles émissions et possédant une vignette Crit’Air zéro émission peuvent utiliser les voies. Autrement dit, cela concerne les véhicules 100% électrique ou fonctionnant à l’hydrogène. Il et à souligner que les motos sont également concernées si elles transportent deux personnes.

Ici, l’objectif du gouvernement Français est d’amener la population à ne plus prendre seul leur voiture. Cependant, tout cela a pour but de réduire les émissions de CO2.