nde courrielLe site d’information actu.fr lance une nouvelle alerte arnaque par un nouveau message qui circule sur les boîtes mail. Dans ce sens, les malfaiteurs se font passer pour le service recouvrement de l’État et réclame une amende pour excès de vitesse. De plus, le message n’hésite pas à vous menacer en affirmant la transmission de votre dossier au tribunal de grande instance.

Nouvelle alerte Arnaque


En effet, cette nouvelle alerte arnaque concerne un nouveau message qui circule sur les boîtes mail des gens dernièrement.

Dans ce sens, les escrocs menacent un internaute sur un éventuel avis de contravention pour lui soutirer de l’argent.
Notamment, « le 5 décembre 2022 à 8 h 27, votre véhicule a été contrôlé à 57 km/h sur une voie limitée à 50 km/h ».

En même temps, ils n’hésitent pas à fournir quelques détails concernant votre avis de contravention et mentionnent même la somme.
Par la suite, ils vous menacent pour vous pousser à fournir vos coordonnées bancaires et personnelles via les liens indiqués dans le mail.

Comment reconnaitre une tentative de phishing


En effet, cette nouvelle alerte arnaque dénonce un message qui peut paraitre réaliste mais duquel il faut se méfier.

Dans ce sens, vous pouvez facilement identifier quelques incohérences, notamment sur l’adresse mail [email protected]
Apparemment, le « service recouvrement de l’État » n’existe pas, il s’agit d’une ruse des malfaiteurs pour duper les internautes par mail.

En même temps, toutes les communications émises par l’administration publique sont envoyées via une adresse mail @gouv.fr.
De plus, les services de l’état ne peuvent pas vous demander vos coordonnées bancaires par mail.

Ce nouveau message qui circule sur les boîtes mail


Par ailleurs, la question « peut-on recevoir un avis de contravention par courrier électronique ? » continue de titiller notre curiosité.

Dans ce sens, le procès-verbal électronique existe bel et bien et fonctionne sur le même système que l’amende timbre papier classique sous certaines conditions.
Apparemment, l’infraction doit être constatée par un policier, un gendarme et un agent municipal et no pas un radar .

En même temps, les forces de l’ordre doivent connaître votre adresse mail pour pouvoir vous envoyer ce type d’amende.
Notamment, vous pouvez directement la payer suite à l’infraction, ou la transmettre dans le cas d’un véhicule loué ou prêté.