Actuellement, une nouvelle arnaque se produisant lors de courses au supermarché commence à prendre de plus en plus d’ampleur. Les malfaiteurs ne cessent de redoubler d’ingéniosité pour se faire facilement de l’argent.

Nombre d’escroquerie en hausse

En ce moment, il faut redoubler de vigilance car les arnaqueurs sont partout. En plus du problème d’inflation actuel et de la diminution du pouvoir d’achat, les arnaques se font également de plus en plus présentes dans notre quotidien. D’ailleurs, les responsables ne cessent de recevoir des appels de la part d’un compte CPF ou compte personnel de formation. En effet, les démarches téléphoniques, bien souvent à la limite de la légalité, ce cessent de se multiplier.

D’après le Service Statistique Ministériel de la Sécurité Intérieure, le nombre d’escroqueries enregistré par la Police et la Gendarmerie a augmenté de 7% avec 36 755 victimes recensées en Avril dernier.

Aujourd’hui, la situation n’est pas meilleure. Un nouveau type d’arnaque prend de plus en plus d’ampleur. Cette fois, il ne s’agit pas de sms ou d’appel téléphonique car tout se passe bien en face à face.

Nouvelle arnaque au supermarché lors des courses

En ce moment, les personnes faisant leurs courses semblent être les plus ciblées par les arnaqueurs, notamment les personnes âgées. Ici, les malfaiteurs attendent sur le parking de l’enseigne qu’un client sorte du magasin après ses courses. Une fois ce dernier arrivé à son véhicule, l’un des escrocs se fait passer pour un employé du magasin et interpelle la victime sous prétexte d’une erreur de caisse.

Ainsi, le faux vendeur demande à la personne de recomposer son code de carte bancaire sur un terminal de paiement afin de créditer son « trop perçu ». Par la suite, l’arnaqueur prétexte un problème avec la carte. C’est à ce moment qu’il récupère les informations nécessaires et retire une somme conséquente sur le compte des clients.

En gros, cette technique mise sur la naïveté et la crédulité des victimes. Jusqu’à maintenant, elle a d’ailleurs déjà fait plusieurs victimes. Selon le média « Nice-Matin », une vingtaine de vols auraient déjà été commis pour un préjudice total de 18 000 euros. Heureusement, l’enquête est déjà lancée et pour l’heure, un couple résidant à Cannes a été interpellé.