Le Cameroun fait face à une nouvelle pénurie de carburant. Toutes les stations-service de la capitale sont prises d’assaut. Les automobilistes et les motocyclistes sont en difficulté pour retrouver de l’essence dans la capitale.

Nouvelle pénurie de carburant au Cameroun


La situation au Cameroun devient de plus en plus inquiétante. En effet, le pays subit une nouvelle fois une pénurie de carburant. À noter que ce n’est pas la première fois, mais la troisième et cela en six mois.

Par conséquent, les automobilistes et les motocyclistes recherchent activement les stations-service qui possèdent encore de l’essence. Chez certains qui en disposent, on observe une longue file d’attente. D’ailleurs, c’est notamment le cas pour une station-service dans le quartier d’Etoudi.

Les confidences d’un chauffeur de taxi


Cette nouvelle pénurie de carburant au Cameroun pèse lourd sur le quotidien des habitants. Tout le monde est donc touché par ce problème.

Pour un chauffeur de taxi dénommé Cyril, il était obligé d’abandonner son véhicule à quelques kilomètres puisqu’il était en passe sèche. Il a également révélé qu’il a fallu qu’on pousse sa voiture afin de ne pas gêner la circulation avant de prendre avec lui son bidon pour trouver de l’essence.

Toutes les stations-service de la capitale camerounaise sont prises d’assaut. Dans la nouvelle route Bastos, de centaines d’automobilistes font la queue pour espérer en recevoir à leur tour. Par conséquent, la circulation est bloquée.

Selon la confidence d’un autre chauffeur de taxi, après trente minutes d’attente, il commence à s’impatienter. Cependant, à en croire le nombre de véhicules avant lui, il faudrait attendre encore une ou deux heures avant de se servir.

Pour les chauffeurs de taxi, cette nouvelle pénurie de carburant s’avère être un véritable manque à gagner.

Un service minimum


Afin de faire profiter le reste de carburant qui reste, les stations-service ont opté pour un service minimum. En effet, ceux qui réussissent à trouver de l’essence ne peuvent avoir que 3 litres maximum.

Par ailleurs, les vraies raisons de cette nouvelle pénurie de carburant au Cameroun restent méconnues. Cependant, selon les experts ainsi que les rumeurs, ce serait un moyen pour augmenter le prix du carburant à la pompe.