Récemment, les anciens gardes du corps de Johnny Depp et de Vanessa Paradis ont émis une odieuse accusation contre les stars. Ce fait pourrait chambouler entièrement leur vie car il paraît qu’ils auraient fait transporter des mineurs dans leur voiture.

Odieuse accusation contre Johnny Depp et Vanessa Paradis

Alors que Johnny Depp semble aujourd’hui remis d’aplomb depuis qu’il partage la vie de l’avocate Joelle Rich, il semble qu’il doive déjà faire face à un nouveau problème. En effet, avec son ex-femme Vanessa Paradis, ils viennent d’être accusés pour une affaire de mineurs. En effet, l’ancien couple aurait fait illégalement transporter des mineurs dans leur voiture.

Cette accusation a été émise par d’anciens membres de la protection rapprochée de Johnny Depp. Il s’agit ici d’Eugene Arreola, un inspecteur de police à la retraite et de Miguel Sanchez. Selon les informations reçues, ces derniers auraient également travaillé avec Vanessa Paradis.

Johnny Depp et Vanessa Paradis pris au piège

Les anciens gardes du corps ont porté plainte contre leurs anciens patrons pour salaires impayés. Ce n’est pas tout, ils auraient également été forcés de travailler dans des conditions dangereuses. En effet, d’après ce que l’on sait, ils auraient été exposés à des substances nocives et notamment à des drogues.

Par ailleurs, ils prétendent avoir travaillé en qualité de baby-sitters pour les enfants de Johnny Depp, Lily-Rose et Jack. Pour rappel, ces derniers sont nés de sa relation avec Vanessa Paradis. Ainsi, dans leur dossier de plainte, les gardes du corps demandent des dommages et intérêts, ainsi qu’une compensation financière.

Détournement de mineurs et trafic de drogue

Cette plainte remonte maintenant à quelques années mais vient d’être réactivée. En fait, cette fois, les supposés victimes vont encore plus loin dans leur accusation. Il semble qu’ils cherchent à entacher entièrement la réputation de Johnny Depp et de son ex-femme.

Selon Gep.tv qui relaye leur post sur Twitter, les plaignants auraient été forcés de conduire de des véhicules contenant des substances illégales. Ce n’est pas tout, ils auraient également conduit des mineurs, ce qui intrigue beaucoup les autorités. Cependant, les principaux intéressés n’ont émis aucun commentaire sur le sujet pour le moment.