Sur le plateau de Quelle époque de France 2, les tensions ont commencé à monter lors des échanges entre Faustine Bollaert et Olivier Véran.

Une discussion au sujet de la fin de vie


Actuellement, on parle beaucoup de la fin de vie. Plus précisément, il est question de l’euthanasie. En effet, cette question redevient d’actualité. La raison est qu’une convention citoyenne a été consacrée à cette idée. Cette dernière est organisée par le Conseil économique, social et environnemental. Ce conseil est connue sous l’acronyme CESE.

D’ailleurs, cet évènement se déroulera dans quelques semaines. Or pour le moment, le porte-parole du Gouvernement refuse de donner son avis. Mais sur le plateau de l’émission « Quelle époque », on en parle. D’ailleurs, la discussion entre Faustine Bollaert et Olivier Véran fut très animée.

Olivier Véran se livre sur Quelle époque


Porte-parole du gouvernement, toutes les têtes se tournent vers lui pour demander son avis sur l’euthanasie. Mais Olivier Véran refuse de cracher le morceau. En effet, Tout ce qu’il dit à Léa Salamé c’est qu’il a un avis très clair là-dessus. D’ailleurs, il rajoute même qu’il a demandé le point de vue de divers spécialistes.

De plus, comme il est neurologue, il a des connaissances en la matière. De plus, il a vécu certaines circonstances liées à l’euthanasie. Mais pour le moment, soumis à son devoir de neutralité, il est obligé de garder le silence.

Faustine Bollaert irritée par Olivier Véran.


En entendant le discours d’Olivier Véran, Faustine Bollaert fut outrée. En effet, le fait qu’il soit obligé de garder cette position d’équilibriste lui semble être épouvantable. Selon elle, cela signifie qu’un porte-parole du gouvernement n’a pas de combat personnel. D’ailleurs, elle souligna que Véran était obligé de défendre des idées qui ne sont même pas les siennes.

De plus, même s’il n’est pas d’accord avec le point d vue, il se doit d’argumenter pour le défendre. Le plateau de Quelle époque a alors été très animée par ces deux intervenants.