Omar Sy se confie enfin sur les raisons qui le pousse à rester à Los Angeles. Le père de cinq enfants souhaiterait protéger sa progéniture.

Omar Sy : vedette de cinéma

Les plus anciens connaissent l’acteur pour avoir fait partie du duo comique Omar et Fred. Quant aux plus jeunes, ils se souviennent de lui pour avoir joué dans le blockbuster « X-Men : Days of Future Past » en 2013. Mais la notoriété d’Omar Sy en France vient surtout de son rôle dans le film « Intouchables », sorti en salles en novembre 2011.

Il a même reçu le César du meilleur acteur pour son rôle dans cette œuvre qui a atteint les 19 millions de téléspectateurs. Le comédien était même devenu la troisième personnalité préférée des Français à cette époque. Mais à peine une année après ce succès, l’acteur, à l’époque âgé de 34 ans, est parti vivre à Los Angeles, aux États-Unis.

Omar Sy souhaite protéger ses enfants

Outre sa notoriété, l’acteur de 44 ans n’en reste pas moins un père de famille. Il avait épousé Hélène en juillet 2017 et le couple a eu ensemble cinq magnifiques enfants. Et comme tous les parents, Omar Sy a fait son choix quant à la manière de les élever. En janvier 2019, l’acteur avait confié à La Nouvelle République qu’il voulait que ses enfants grandissent avec un père anonyme.

Malheureusement, ce rêve était impossible en France car il était déjà devenu beaucoup trop connu. Il avait donc voulu trouver un pays où sa notoriété ne serait pas un problème. Et cela justifierait son départ pour Los Angeles.

Une nouvelle vie en Californie

Finalement, le mercredi 22 décembre dernier, le père de famille s’est confié sur sa vie à Los Angeles au magazine Psychologies. Il y trouverait une forme d’apaisement par rapport à ce qu’ils ont vécu en France. Là-bas, la notoriété serait moins oppressante. De plus, en tant qu’acteur, Omar Sy y voit de nombreuses opportunités.

Face à la pression permanente de sa célébrité, le comédien se devait de mettre de la distance entre lui et la France pour protéger sa famille mais aussi se protéger lui. Mais comme il le confie dans les colonnes du Parisien l’année dernière, l’acteur n’a pas vraiment le sentiment d’être parti.