Le 8 février dernier, Philippe Etchebest était le convive de Quotidien sur TMC. Ainsi, il a confié être inquiet pour le devenir des restaurateurs.

« On ne voit pas le bout du tunnel », a martelé le meilleur ouvrier de France. En effet, depuis le début de la crise sanitaire, les restaurants sont fermés. Pour le grand chef, certains d’entre eux vont mettre la clé sous la porte.

Les inquiétudes de Philippe Etchebest


Effectivement, depuis le début de cette pandémie, Philippe Etchebest n’a cessé de faire part de ses craintes auprès des médias. « Comme beaucoup d’autres, je me pose beaucoup de questions. Qu’est-ce qu’on va devenir et quand est-ce qu’on peut rouvrir », a-t-il confié sur le plateau de TPMP. « Je suis très anxieux, mais reste optimiste », a déclaré le chef étoilé.

Lorsqu’il était sur le plateau de Yann Barthès, Hélène Darroze, Michel Sarran et Paul Pairet partageaient son avis. Cependant, le meilleur ouvrier de France ne veut pas décourager le moral de sa troupe. De plus, il voit de l’espoir dans la nouvelle édition de Top Chef.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Top Chef (@topchefm6)

Une lueur d’espoir


« Les restaurants sont fermés, mais la gastronomie reste toujours présente. Top Chef et ses jeunes talents envoient un message fort aux Français. Ces derniers qui, j’en suis sûr, sont impatients de retourner au restaurant », a déclaré Philippe Etchebest. En effet, lors de cette crise sanitaire, les restaurants se sont retournés vers la vente à emporter. En réalité, même Top Chef offre désormais des recettes de vente à emporter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Top Chef (@topchefm6)

« C’est primordial de savoir proposer une cuisine de qualité d’un autre genre. Il faut travailler le visuel dans un récipient autre qu’une assiette. Découvrir la bonne formule pour bien réchauffer les plats. Moi j’ai choisi une chaîne froide parce que le temps que le plat arrive à la maison ça va refroidir », confie le chef étoilé.

Souhaitons que cette situation aille bientôt s’arranger pour les restaurateurs et les autres.