Comme tous les jours, Cyril Hanouna réservait une émission inédite à ses téléspectateurs dans Touche pas à mon poste sur C8. Mais jeudi dernier, les révélations chocs se sont succédé dans l’émission. A l’exemple de la séquence spéciale Matthieu Delormeau. En effet, au cours de ladite séquence, le chroniqueur s’est confié comme jamais sur son éviction brutale de NRJ 12.

Une émission inédite comme toujours !


Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’émission Touche pas à mon poste de jeudi dernier était inédite. En effet, Cyril Hanouna avait des invités d’exception sur son plateau. A l’occasion des 20 ans de la Star Academy, Babà a eu l’honneur d’accueillir Alexia Laroche-Joubert. Pour rappel, cette dernière était la productrice du télé-crochet. Mais pas que. Effectivement, quelques candidats emblématiques étaient aussi autour de la table. Parmi eux, il y a eu Mario ou encore Magali Vaé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matthieu Delormeau (@mdelormeau)

Comme à son habitude, les sujets n’ont pas manqué au cours de l’émission. Par exemple, Cyril Hanouna a demandé l’avis des autres membres de son équipe sur l’affaire Vincent Lagaf’. Pour rappel, ce dernier a fait une sortie très remarquée du monde du monde télé réalité. Du coup, chacun s’est remémoré ses mauvaises expériences en la matière. Celui qui s’est le plus livré sur le sujet, c’est Matthieu Delormeau.

Tout est bien qui finit bien !


Pour la petite histoire, Matthieu Delormeau était à la tête de l’émission le Mag entre 2011 et 2015 sur NRJ 12. Entre autres, il était aussi aux commandes de plusieurs primes pour le télé-crochet Les Anges de la téléréalité. Enfin, ce fut le cas jusqu’au jour où la chaine a décidé de le remercier. D’après ses confidences, son renvoi a été plus que brutale. Car cela s’est fait du jour au lendemain.

Voilà ce qu’il déclare : « Un soir, le patron Vincent Brossard m’appelle et me convoque au bureau. Comme je faisais partie de l’équipe depuis 10 ans, je pensais qu’on allait parler de renouvellement de contrat. Seulement quand j’arrive le matin, il y a aussi quelqu’un du DRRH et du juridique. A trois, ils m’annoncent que je suis congédié. Comme un vulgaire mec de Renault ou de France Télécom. J’étais complètement perdu car j’avais tout perdu. Mon seul réconfort était mon appel mon meilleur ami». Heureusement, Cyril Hanouna l’appellera une semaine plus tard pour lui proposer une place au sein de son équipe.