Patrick Bruel prend la distance avec Ary Abittan également accusé de viol comme comme son ami et acteur Richard Berry. La situation se déroule durant le premier confinement. Le chanteur émérite devient la cible des critiques sur les réseaux sociaux.

Patrick Bruel et les shows case en ligne

La revue Paris Confidences révèle la situation embarrassante dont Patrick Bruel est impliqué. En effet, pendant la période du premier confinement, le chanteur s’entretient avec ses fans pour un live en ligne depuis son appartement à Paris. Une initiative qui ravit ses fans et ses abonnés virtuels. D’ailleurs, ses représentations sont très appréciées et applaudies.

De ce fait, pris dans l’ambiance, il continue ses shows case en direct pendant le second confinement. La situation n’a fait que recueillir des réactions positives de ses admirateurs. D’ailleurs, Claude Berry figure parmi sa communauté virtuelle. Ce dernier lui passe un commentaire sur Instagram. Mais la réaction de son public virtuel pousse Patrick Bruel à prendre la distance avec Ary Abittan. les deux acteurs affrontent le même chef d’accusation.

Les attaques contre Richard Berry sur les réseaux sociaux

Habitué à divertir ses fans durant les périodes de confinements, Patrick Bruel multiplie ses shows sur Instagram. Cependant, un évènement gâche sa prestation très félicitée sur le réseau social. Lors d’un de ses concerts en ligne, Richard Berry lui adresse un message.

Ce dernier affirme avoir hâte de le revoir son ami Patrick Bruel sur scène. En effet, le soutien Richard Berry crée une émeute de commentaire de la part de la communauté virtuelle du chanteur.

L’acteur est accusé de viol. Plus précisément, sa fille Coline l’attaque en justice pour agression sexuelle envers elle. D’ailleurs, son ami Ary Abittan accusé également de viol se montre discret.

Patrick Bruel prend de la distance avec Ary Abittan à cause de son accusation pour viol

Richard Berry devient la cible de plusieurs attaques verbales sur Instagram. L’acteur accusé d’inceste par sa fille ainée est traité de tous les noms. « Vomis », « dégage », « Une pensée pour les victimes d’incestes… ? » et également tant d’autres. Les internautes ne mâchent pas leurs mots.

Par ailleurs, Ary Abittan appréhende de recevoir également les mêmes insultes. Du coup, il décide de quitter les réseaux sociaux après sa mise en examen pour viol. Pour mémoire, une jeune femme avec qui il entretient une aventure l’accuse de tentative d’agression et de viol.