Récemment, Nathalie Marquay est revenue sur les accusations de viols contre Patrick Poivre d’Arvor dans TPMP. Mais rapidement, l’ancienne Miss France a été recadrée par Cyril Hanouna.

Nathalie Marquay donne son avis sans langue de bois


Comme à leur habitude, l’équipe de TPMP aborde des sujets d’actualités très sensibles. Le vendredi 19 février, Cyril Hanouna et sa bande ont évoqué l’affaire « pour viols » à l’encontre de Patrick Poivre d’Arvor.

Pour rappel, le jeudi 18 février le journal « Le Parisien » avait fait une révélation qui a eu l’effet d’une bombe dans le monde médiatique. D’après la publication, la chroniqueuse et écrivaine Florence Porcel accuse l’ancien présentateur du JT de TF1 d’agression sexuelle en 2004. Mais aussi de l’avoir forcée à une fellation en 2009. Alors qu’à l’époque, elle n’avait que 21 ans.

Pour sa part, Patrick Poivre d’Arvor a démenti ces accusations contre lui. Il a même affirmé qu’il n’a eu que des « relations confraternelles » avec la plaignante. Dans un post sur Facebook, il avait répondu : « La recherche de notoriété n’excuse pas tout. Pas davantage la fascination pour ce qui brille. De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle ».

Sur le plateau de TPMP, Nathalie Marquay avait donné son avis sur le sujet. Selon elle, son mari était « très choqué » en ayant eu vent de cette nouvelle. Par la suite, l’ancienne Miss France avait tenu des propos qui ont choqué la bande de l’émission. Elle avait déclaré : « Il a travaillé plus de vingt ans auprès de lui et franchement, il se dit que ce n’est pas possible. Et moi, ce qui me choque quand même, c’est que soi-disant elle s’est fait violer… ».

«Florence Porcel, ce n’est pas une folle»


Mais tout de suite, la femme de Jean-Pierre Pernaut a été interrompue par Cyril Hanouna. L’animateur avait indiqué : « On ne peut pas dire ça, on ne peut pas dire “soi-disant qu’elle s’est fait violer”. Florence Porcel, ce n’est pas une folle ». Pour sa part, Nathalie Marquay avait poursuivi dans TPMP : « Ce qui me choque, c’est que cinq ans après, elle téléphone pour demander une interview. Si on a été violée, moi j’aurais peur de voir mon violeur en face de moi. Et je pense que PPDA n’aurait pas accepté de la voir s’il avait quelque chose à se reprocher ».

Face à la situation, le journaliste a déposé une plainte au parquet de Nanterre contre Florence Porcel pour « dénonciation calomnieuse ». D’après France Télévisions, son avocat a également annoncé vendredi qu’une deuxième plainte pour diffamation publique a été déposée à l’encontre du Parisien ainsi que le journaliste, auteur de l’article.