Accueil / Actualités / Paul (Les 12 coups de midi) crée un énorme scandale en donnant son avis bien tranché sur le port de masque, « Je suis muselé »

Paul (Les 12 coups de midi) crée un énorme scandale en donnant son avis bien tranché sur le port de masque, « Je suis muselé »

paul-cree-un-enorme-scandale-en-donnant-son-avis-bien-tranche-sur-le-port-de-masque

Alors que le port du masque est obligatoire depuis plus d’un an, Paul, l’ancien champion des « 12 coups de midi » donne son avis bien tranché sur le sujet. On fait le point pour vous.

Paul des «12 coups de midi» donne son avis sur le masque


Le coronavirus frappe encore en plein fouet la France. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place des nouvelles mesures et instaure un troisième confinement dans seize départements du territoire. Mais il faut dire que cette situation est devenue de plus en plus difficile à vivre pour les Français. Avec les sorties limitées et le port du masque exigé, rien n’est facile. Pour Paul des « 12 coups de midi », la situation est invivable. Convié dans l’émission de Jordan de Luxe, l’ancien champion de Jean-Luc Reichmann avoue être comme emprisonné avec ce nouvel accessoire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

Pour Paul des « 12 coups de midi », le port du masque est vraiment compliqué. Il a confié : « Des fois, il n’y a pas utilité, selon moi, de garder le masque, donc je l’enlève ». En effet, le sociétaire des « Grosses têtes » ne supporte pas de devoir avoir quelque chose devant sa bouche. Ainsi, il n’hésite pas à le retirer. L’ancien maitre de midi explique : « Il y en a qui vont critiquer ce que je dis, mais je m’en fiche. Il y a des fois où je n’en peux plus ». Toutefois, le jeune homme est conscient que son comportement peut déranger. Au micro de Jordan de Luxe, il a confié : « On nous plonge dans une psychose qui atteint tous les pans de la société. Quand tu fais quelque chose qui ne va pas dans le courant des autres, tu es regardé d’une bien piètre manière ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

« Je suis muselé »


Si l’on se remémore, au début de la pandémie, les masques n’étaient pas obligatoires. Mais très rapidement, ils y sont devenus et deviennent même la norme. « Psychologiquement, c’est trop difficile. Je ne supporte pas le contact d’un masque sur mon visage », a expliqué Paul des « 12 coups de midi ». Très curieux, le journaliste lui a demandé s’il se sent « isoler ». Ainsi, sa réponse était sans équivoque : « Je suis muselé ». Avant de préciser : « Tu es enfermé chez toi, et quand tu sors, tu dois encore être enfermé, mais directement sur ta peau et moi qui ne supporte pas le contact physique d’un objet, c’est pénible». Alors vous êtes déjà prévenu, ne soit pas offensé si vous croisez Paul sans masque.