Dans l’émission Pékin Express, il est impossible pour les participants de ne pas devenir amis avec les locaux. Des rapports, qui de temps à autre vont à de simples liens d’amitié.

Une émission exceptionnelle


Pour leur participation dans Pékin express, les candidats du jeu ont dû faire des stops dans quatre coins du monde. Des endroits comme la Russie, la Mongolie, la Chine, le Népal, l’Équateur, le Chili, l’Égypte, la Birmanie, ou encore le Bhoutan. Effectivement, lors de leurs aventures, ils découvrent la richesse qu’offrent les pays traversés. En même temps, ils font aussi connaissance avec les habitants en dormant chez eux. En effet, lors de son entretien auprès d’Europe 1 Stéphane Rotenberg a répondu aux questions des auditeurs. Il était dans le programme « Le club de l’été » en 2019. « Est-ce qu’il y a eu des histoires d’amour que vous avez dû cacher ? » demande une certaine Marie. L’animateur avait répliqué par un grand oui.

« Lorsque les participants se couchent, le cameraman s’en va et nous rejoint. […] C’est 45 jours loin de chez soi, donc il se passe certainement des choses rien que dans l’équipe. Et entre les candidats et les locaux, on va dire, ce n’est pas impossible », avait indiqué l’époux de Nathalie Pisibon.

Les idylles au cours des aventures de Pekin express


C’est le cameraman chargé de suivre un binôme qui découvre la plupart du temps ces histoires passagères. « Souvent, le cameraman revient et dit “Je me demande s’il ne s’est pas passé un truc cette nuit”. Car certainement il revient, il voit que l’ambiance a changé par rapport a la veille. Le soir où il les a laissés, et le lendemain matin où il arrive. Dans l’ensemble, c’est quand même très sage, mais ça ne reste pas impossible. Après ce n’est pas le propos de l’émission, donc on n’y va pas », souligne Stéphane Rotenberg.

Toutefois, pour cette nouvelle édition, les conditions de tournage vont être très compliquées. En effet, la 14e saison de Pékin Express a déjà commencé ce 23 février. À cause de ces conditions, il sera impossible et impensable pour les locaux et les candidats de se rapprocher.