Ces derniers temps, il semble que l’acheteur de l’émission de vente aux enchères”Affaire conclue” Pierre-Jean Chalençon adore se mettre au premier plan. Le souci c’est qu’il se met en évidence souvent dans une affaire assez négative.

Il accumule depuis quelques temps les sujets à polémiques. Les mauvaises images ne le quittent plus que ce soit au niveau de sa vie privée, de sa fréquentation ou de sa vie professionnelle. Le comble serait qu’il paraît que le collectionneur entretien cette image négative.

Une guerre par média interposée et réseaux sociaux


Pierre-Jean Chalençon livre une guerre sans merci avec son ancienne amie Caroline Margeridon. Le conflit a commencé lorsque le collectionneur a traité son ancienne collègue de “cafards” sur Twitter. Chose que Pierre-Jean Chalençon réfute catégoriquement en disant qu’il n’a jamais prononcé le nom de son ancienne amie dans cette expression.

En effet, l’ancien acheteur a juste répondu à un internaute qui lui demandait des nouvelles de ses amis. Il disait qu’il y a “ami et ami” et qu’il est grand temps pour lui de nettoyer son cercle d’amis en enlevant les cafards. Caroline Margeridon decide de ne pas se laisser marcher sur les pieds et lui a répondu sur les réseaux sociaux mais aussi dans la presse.

L’image à polémique qui a entraîné son éviction


Le grand ami de Sophie Davant a été évincé de l’émission de vente aux enchères “Affaire conclue” après avoir posté une photo controversée. Il affichait fièrement sa participation à la soirée d’anniversaire de Jean-Marie Le Pen. L’ancien dirigeant du parti politique FN est d’ailleurs sujet à polemique en France pour ses propos racistes et sexistes.

Non seulement Pierre-Jean Chalençon s’y trouvait mais il a posté une photo de lui en compagnie de l’humoriste controversé Dieudonné. Cette image a entraîné pas mal de polémiques qu’à la fin l’équipe de France 2 décidait de se défaire de sa présence dans “Affaire conclue”. Ce n’est pas la première fois qu’il est entraîné dans une polémique d’ailleurs vu son conflit avec Line Renaud.