Ce mardi 2 mars, Jean-Pierre Pernaut brise le silence et prend la parole pour la première fois en réaction des graves accusations sur PPDA. Ainsi, il dénonce les mensonges et défend le journaliste.

Jean-Pierre Pernaut face à l’affaire Patrick Poivre d’Arvor


Depuis 18 février 2021, l’affaire sur PPDA constitue un véritable scandale. En effet, le fameux journaliste est gravement accusé par Florence Porcel. Selon cette dernière, il a plusieurs fois abusé d’elle entre les années 2004 et 2009.

Malgré tout, l’affaire continue de s’afficher à la une des médias. Aujourd’hui, Jean-Pierre Pernaut décide de réagir. Très catégorique, l’ancien présentateur du JT de 13 heures de TF1 est certain qu’il s’agit de « mensonges ».

Depuis le début de l’histoire, Jean-Pierre Pernaut a gardé son silence. Seule sa femme Nathalie Marquay avait réagi sur les accusations visant Patrick Poivre d’Arvor. En direct sur le plateau de TPMP, elle avait confié qu’elle et son mari éprouvent en doute ces accusations. Mais aujourd’hui, Jean-Pierre Pernaut a choisi de livrer ses ressentis.

Un grand nombre d’observateurs attendaient d’ailleurs sa réaction. Les deux hommes se connaissent effectivement bien. Ils ont partagé le même bureau depuis plusieurs années. Ainsi, le jeune retraité de l’information a déterminé à dire ce qu’il a sur le cœur, et ce sans se soucier des critiques.

PPDA se bat pour son innocence


Jean-Pierre Pernaut est visiblement affecté par toutes les attaques contre Patrick Poivre d’Arvor. Si le journaliste et écrivain s’est défendu, il semble toutefois avoir besoin d’aide pour une caution morale. Par ailleurs, il continue de crier son innocence. Ainsi, PPDA déclarait sur Facebook un texte niant tous les faits.

« Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contraintes. Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservée, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement. La recherche de la notoriété n’excuse pas tout. Pas davantage la fascination pour ce qui brille. De toute ma vie, je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale (…) ».

Ainsi, PPDA tient à ce que la vérité s’éclate. Apparemment, on ne sait plus qui a raison et qui a tort.

Quoi qu’il en soit, Jean-Pierre Pernaut insiste sur le fait que jamais son ami n’a eu un comportement déplacé. Pourtant, certains affirment que Patrick Poivre d’Arvor apparait comme un vrai prédateur. À la TF1, il s’avérait même régner les consignes. Les jeunes stagiaires étaient fortement conseillés à ne jamais prendre l’ascenseur seules avec lui. Mais pour Pernaut, il s’agit d’une totale méprise.

Un mensonge éhonté selon Jean-Pierre Pernaut


Pour Jean-Pierre Pernaut, il est impossible que PPDA ait une telle attitude sans à l’insu de personne. Très choqué par les contenus de la presse, il se dit : « C’est lamentable ce genre d’affaires ! » En direct dans Les Grandes Gueules sur RMC ce 2 mars, le journaliste n’hésite pas à exprimer ainsi son sentiment.

Pour lui, toute cette histoire n’est qu’un coup monté, un mensonge. D’ailleurs, il doute sur plusieurs témoignages. « Je peux vous le dire parce que le Parisien cite des journalistes de TF1 qui n’ont pas connu cette époque, ou pratiquement pas ». Pour ce qui est du mauvais comportement d’une personne connue dans les couloirs de TF1, il affirme que ce n’était pas PPDA.

D’après lui, il s’agissait certainement d’une autre personne qui est effectivement un politicien. Toutefois, Jean-Pierre Pernaut reconnaît que PPDA est un coureur de jupons. Selon lui, il a toujours été un grand séducteur. Toutefois pour lui, il serait incapable de faire du mal à une mouche. Ainsi, Jean-Pierre Pernaut aimerait bien ainsi avoir la liste des gens qui témoignent la véracité de ces faits.

Pourtant, il affirme que ce ne sont que des absurdités. D’après ses confidences, PPDA est dans la vie comme dans ses livres : « Il écrit remarquablement bien, il aime parler, s’il s’était passé des choses répréhensibles, on l’aurait su (…) ». Tout compte fait, ce récent entretien avec Jean-Pierre Pernaut est un véritable acte de défense en faveur de Patrick Poivre d’Arvor. En ces temps difficiles pour lui, cela est semblable à une vraie exception entre plusieurs réactions apparemment à charge.