Le premier bébé de Sarah Knafo et Eric Zemmour est supposé naître au mois de mai. Le polémiste est aussi dans la course pour la présidence qui aura également lieu en mai. Soutenu depuis le début par sa chère conseillère, une énorme surprise l’attend très prochainement.

Une place pour le second tour


Les différentes campagnes des différents candidats battent leur plein en ce moment même. Eric Zemmour est un ancien journaliste connu pour ses débats politiques sur Cnews. Sarah Knafo est celle qui l’a incité à faire de la politique, elle est en même temps sa conseillère et sa compagne.

Désormais, elle porte leur premier bébé qui viendra au mois de mai prochain. Le couple pourrait cependant s’attendre à une flopée de bonnes nouvelles. Selon Eric Zemmour, il est fort probable qu’il est qualifié pour le second tour de la présidentielle.

Des votes qui en disent long et premier bébé de Sarah Knafo et Eric Zemmour


Avec 24% des intentions de vote, Emmanuel Macron se positionne assez loin devant ses adversaires. Pour le compte de RTL et d’Orange, BVA a réalisé ce sondage pour donner une visibilité sur le suffrage.

Autres que le président actuel, Valérie Pécresse, et la chef du Rassemblement Nationale, Marine Le Pen se font encore un bras de fer. Quant au polémiste, il se positionne en quatrième position après les deux femmes.

Le magazine Marianne parle de ce premier bébé de Sarah Knafo et d’Éric Zemmour qui viendra en mai. Avec cette possible nomination pour le second tour, ce sera doublement une surprise pour le couple.

Sous-estimé dans les sondages


Les Républicains sont tracassés par le fait qu’Éric Zemmour est en réalité sous-estimé dans les sondages. Certains affirment même l’existence d’un vote caché. Stéphane Zumsteeg de l’Institut Ipsos, le directeur du département « opinion et recherche sociale » apporte des précisions.

France Info a interrogé le directeur concernant l’élection qui a précédé. Il parle d’un vote de la honte qui se serait produit en 1990.

Ce vote se nommerait ainsi car les électeurs ont honte d’aller voter pour un candidat du Front national. C’est en 2017 que le vote FN est finalement institutionnalisé. Mais c’est de là que proviendrait le terme vote caché.