Jean-Marie Bigard reçoit constamment des menaces de ses détracteurs. Beaucoup souhaitent que l’humoriste se retire du monde politique. Et les remontrances dont il fait l’objet ne passent pas inaperçus. Il faut dire que ces derniers sont particulièrement vindicatifs pour certains.

Les gilets jaunes reprochent rudement Jean-Marie Bigard. Ce dernier continue pourtant de poursuivre son rêve. Les détails !

Un collabo ayant abandonné le combat ?


Jean-Marie Bigard n’est plus le bienvenu aux mouvements de protestation des gilets jaunes. Le 12 septembre dernier, il a été méprisé avec des paroles offensantes par les manifestants. Ces derniers ont mal interprété la déclaration de l’humoriste au sujet de Jérôme Rodrigues. Le tweet du 10 septembre dernier emmenait les membres du Gilets jaunes à ne plus faire confiance à l’humoriste. Les manifestants pensaient ainsi que Jean-Marie Bigard a changé de clan.

Jean-Marie Bigard essaye de s’expliquer afin de prendre la situation en main. Il déclare devant la presse un propos rassurant pour ses camarades: « Peut-être que les gilets jaunes ont pensé que je les lâchais, ce qui est faux. »

Jean-Marie Bigard, toujours candidat à la présidentielle de 2022


Malgré les aveux de Jean-Marie Bigard, les membres des Gilets Jaunes restent prudents à son sujet. L’humoriste risque de perdre sa place à tout jamais. Il a décidé de ne plus assister aux manifestations jusqu’à ce que l’ambiance ne sera plus tendu.

Face aux énormes pressions et des remarques sévères qu’il reçoit, Jean-Marie Bigard ne fera pas marche arrière. Il a récemment publié sur son compte Instagram qu’il sera bel et bien candidat sans étiquette à la prochaine élection présidentielle de la France. Il refuse quasiment de quitter le monde politique.