Dans cet article, nous allons parler de la Prime d’activité, une prestation sociale destinée aux travailleurs, versée par la CAF. Néanmoins, il faut respecter une limite de revenus pour bénéficier de cette aide financière pour les employés, fonctionnaires et travailleurs indépendants. Nous allons vous dévoiler les plafonds de revenus pour recevoir la prime d’activité pour cette année 2023.

Une prestation sociale destinée aux travailleurs


En effet, cette prestation sociale destinée aux travailleurs vise à compléter les revenus des personnes ayant peu de ressources. Cette aide sociale versée par la CAF concerne les salariés, les fonctionnaires et les travailleurs indépendants. C’est la Mutualité sociale agricole qui se charge du versement de la prime d’activité pour les agriculteurs.

Dans ce sens, cette prime remplace le « RSA activité » depuis le décret du 21 décembre 2015. Elle a pour objectif d’inciter les gens à travailler. Il faut remplir un certain nombre de critères pour en bénéficier.

Les critères d’éligibilité


En effet, cette prestation sociale destinée aux travailleurs concerne les salariés touchant un revenu inférieur à 2 074 euros. Ce plafond correspond à une personne seule sans enfant à charge.

De plus, pour bénéficier de la prime d’activité, le travailleur modeste ne doit pas toucher d’aide pour leur logement. Elle concerne les salariés majeurs qui résident en France de manière permanente respectant le plafond de revenus.

Notamment, il ne faut pas passer plus de 3 mois par an à l’étranger pour en bénéficier. La prime d’activité concerne les titulaires d’une carte de résident ou d’un titre de séjour, les ressortissants de l’Espace Économique Européen. Mais encore, les réfugiés et les apatrides.

Montant de la prime d’activité


Par ailleurs, le montant de la prime d’activité varie en fonction de la taille de votre foyer et de vos différentes ressources. Le calcul tient compte du montant forfaitaire, des bonifications individuelles et 61 % de vos revenus professionnels. Il faut soustraire de cette somme vos ressources.

Dans ce sens, le montant forfaitaire est de 595,25 euros par mois pour une personne à partir d’avril 2023. La première personne supplémentaire au sein du foyer représente une majoration de 50 %. Par la suite, 30 % pour la deuxième et 40 % à partir de la troisième.