De nombreuses personnes éligibles à la prime de Noël ont déjà reçu leur versement en décembre. Voici pourquoi vous n’avez pas encore reçu le vôtre.

Les conditions pour être éligible à la prime de Noël

Pour aider les Français à arrondir les fins de mois, le gouvernement a décidé de mettre en place une prime exceptionnelle. Cette aide est surtout consacrée aux bénéficiaires de certains minima sociaux. Plus précisément, il s’agit des allocataires de l’allocation de solidarité spécifique, de la prime forfaitaire pour la reprise d’activité, de l’allocation équivalent retraite mais surtout du revenu de solidarité active.

À partir de là, ces personnes peuvent prétendre à la prime de Noël, dont le montant de base est 152,45 euros. Normalement, la distribution de cette aide était prévue pour le 15 et 16 décembre dernier. D’ailleurs, beaucoup ont déjà reçu le virement de la part de la CAF, la MSA ou de Pôle Emploi. Mais beaucoup de personnes éligibles ne l’ont pas encore obtenu.

Vérifier son éligibilité à la Prime de Noël

Pour rappel, seuls les bénéficiaires des minima sociaux cités précédemment peuvent bénéficier de cette aide. Aussi, les allocataires du minima vieillesse, de l’aide au retour à l’emploi et de l’allocation aux adultes handicapés ne sont pas éligibles. Ainsi, il ne faut pas s’étonner si ces personnes n’ont pas reçu leur prime de Noël. Pôle Emploi et la CAF effectuent également des versements automatiques.

Aussi, on n’est pas à l’abri d’un petit problème technique pendant le processus. Mais la date à laquelle vous devenez allocataire d’un de ces minima sociaux peut également influencer la date de versement. En effet, les anciens bénéficiaires devraient déjà avoir reçu leur prime depuis le 15 décembre. Par contre, ceux qui ont commencé à être allocataires en mois de décembre doivent attendre mi-janvier 2023 pour recevoir leur versement.

Quelques précisions sur cette aide

Après les fêtes de fin d’année, quelques euros supplémentaires ne seraient pas de refus. La prime de Noël tombe donc à pic, surtout que son montant varie en fonction de la configuration familiale. Ainsi, elle varie de 152,45 euros pour un célibataire sans enfant à 442,10 euros pour un couple à 4 enfants. Pour chaque personne à charge supplémentaire, la prime augmente ensuite de 60,98 euros.

En tout cas, faites bien attention en cette période de versement. En effet, le site de l’administration française nous met en garde contre de faux courriels se faisant passer pour Pôle Emploi ou la CAF. Des malfrats s’en serviraient pour vous voler vos données personnelles, donc en cas de doute contactez ces établissements.