Des millions de Français attendent impatiemment le versement du prime de rentrée en ces temps de forte inflation. Dans ce sens, les aides sociales concoctées par le gouvernement permettent à plusieurs familles de joindre les deux bouts. En même temps, le ministre de l’Économie ne manque pas de mentionner la date du versement durant son passage sur RTL.

Prime de rentrée aux français


En effet, le jeudi 4 août dernier, le ministre de l’Économie évoque le versement du prime de rentrée sur RTL.

Dans ce sens, des millions de Français l’attendent déjà avec impatience pour effectuer les achats de la rentrée scolaire.
Apparemment, nous continuons d’espérer que cette aide sociale sera versée sur le compte des concernés au début du mois de septembre.

Notamment, le ministre de l’économie déclare durant son passage sur RTL sans précisions : au cours du mois de septembre.
Par ailleurs, si cette prime arrive en retard, elle ne va pas servir pour la rentrée mais pour d’autres besoins.

La date à laquelle du versement


En effet, les députés et les sénateurs déclarent que tous les bénéficiaires des minima sociaux recevront ce prime de rentrée.

Dans ce sens, cette décision provient de l’accord commune de la commission mixte paritaire le 3 août dernier.
Apparemment, pour pouvoir offrir cette aide de 100 euros, le gouvernement décaisse un budget total de 1,1 milliard d’euros.

Notamment, dans le but d’apporter de l’aide aux français en ces temps particulièrement difficiles pour presque toutes les familles.
Par ailleurs, Bruno Le Maire soutient qu’il aurait été injuste de priver des millions de Français de ce prime.

D’autres aides sociales prévues


En effet, Bruno Le Maire peut apporter cette précision parce que le Sénat décide d’adopter des mesures de soutien au pouvoir d’achat.

Dans ce sens, après de longues discussions, ils parviennent à énumérer ces mesures à adopter vers 4 heures du matin.
Apparemment, il s’agit de la revalorisation de 4% des prestations sociales, des minima sociaux et des retraites.

Notamment, les pensions de retraite augmenteront de 5,1% et le RSA passe de 575 euros à 598 euros pour 2022.
Par ailleurs, les APL connaîtront une augmentation de 3,5 % et la hausse des loyers maximum fixée à 3,5%.