Les bénéficiaires de la prime inflation pour soutenir le pouvoir d’achat des foyers français recevront leur allocation dès ce 15 novembre. Dans ce sens, le gouvernement français favorise les ménages modestes avec des enfants pour cette aide sociale particulière. La prime de rentrée mise en place dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat sera versée à mi-novembre.

La prime inflation offerte par le gouvernement français


En effet, la prime inflation, également connue sous le nom de prime exceptionnelle de rentrée, constitue une aide financière.

Notamment, mise en place dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat pour soutenir les foyers français modestes.
Dans ce sens, la France traverse une période économique mouvementée avec le contexte d’inflation galopante, chiffré à 6,7 % en juillet.

Par conséquent, le gouvernement prend une décision pour rétablir le pouvoir d’achat des Français qui en prend un coup.
Apparemment, le premier versement de cette aide sociale d’urgence a eu lieu le 15 septembre et le dernier ce 15 novembre.

Les bénéficiaires de cette allocation


En effet, les bénéficiaires du RSA, RSO et ASPA vont recevoir la prime inflation concoctée par le gouvernement français.

Dans ce sens, ceux qui ont touché l’APL, l’ALF, l’ALS et l’ASS en juin 2022 sont également concernés.
En même temps, les bénéficiaires de l’AAH, l’AER, l’AFIS ou encore de l’AVFS recevront ce versement du 15 novembre prochain.

Par ailleurs, il existe encore deux catégories de bénéficiaires potentiels qui n’ont pas été mentionné dans cette liste.
Notamment, les étudiants boursiers mais également les Français qui ont bénéficié de la prime d’activité en juin 2022.

L’organisme qui gère le versement


En effet, la CAF a versé la première partie de la prime inflation, en septembre 2022, aux bénéficiaires de minimas sociaux.

Dans ce sens, CAF se chargera également du versement de cette allocation dès le 15 novembre prochain comme le RSA.
Apparemment, il n’existe aucune démarche en amont comme le versement s’effectue automatiquement sur les comptes bancaires des personnes concernées.

D’un autre côté, Pôle emploi assure le versement pour les bénéficiaires de certains minimas sociaux versés aux demandeurs d’emploi.
Notamment, vous ne percevrez pas la prime inflation de Pôle emploi si vous faites partie des personnes au chômage.