Instaurée depuis 2018 à la suite des mouvements des gilets jaunes, la prime Macron est reconduite pour cette année. Il s’agit d’une prime versée au salarié exonérée d’impôts et de cotisations sociales. Découvrez avec cet article tous les détails concernant cette prime.

Quest-ce que la prime Macron ?


Il s’agit d’une mesure d’urgence économique et sociale que le président Emmanuel Macron met en place en 2018.

Les bébéficiaires de cette prime son les salariés et les agents et intérimaires qui touchent moins de trois fois le SMIC. Cela au cours des douze mois précédant son versement. En effet, elle est plafonnée à 1 000 euros pour les salariés gagnant un revenu brut pas plus de 4 809,45 euros par mois. Pour les entreprises ayant signé un accord d’intéressement, le montant peut atteindre 2 000 euros.

Les personnels de santé, les personnels d’aide à domicile, les employés du commerce, les agents de nettoyage et de sécurité vont également bénéficier de cette prime Macron. À souligner que cette prime n’est pas imposable.

La date de paiement


Comme cette prime Macron vient des employeurs, le choix du versement dépend d’eux. La décision de verser ou pas cette prime leur revient. Cependant, il est à noter qu’elle ne peut pas remplacer une augmentation ou une prime prévue par un accord salarial ou un contrat de travail. Le montant, son plafond et la modulation de la prime peuvent venir également d’une décision unilatérale de l’employeur.

La décision d’attribution doit être faite avant le 31 mars. Les salariés vont recevoir ladite prime depuis juin 2021 jusqu’à la fin du mois de mars 2022. Le délai dépassé, le versement de l’aide n’est plus soumis à une défiscalisation.

Le nombre de bénéficiaires


Près de 4 millions de salariés reçoivent la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en 2021. Le montant de la prime Macron versée par les entreprises sur la base du volontariat était de 506 euros. Par ailleurs, ce chiffre peut connaitre une augmentation puisque les entreprises ont jusqu’au mois de mars pour la verser.

Pour mémoire, en 2019, près de 5 millions de salariés ont bénéficié de cette aide. Et plus de 6 millions en 2020.