Beatrice d’York accueille son premier enfant. Son père, le Prince Andrew, serait actuellement en cavale. Va-t-il revenir pour assister à cet avènement ?

Naissance imminente du premier enfant de Beatrice d’York, d’après The Sun. Accompagnée de son mari, elle a été admise vendredi dernier à l’hôpital. Un événement qui poussera peut-être son père, le prince Andrew, à sortir de sa cachette. Plus de détails dans l’article.

Un événement important pour la famille

Selon The Sun, Béatrice d’York a été emmenée à l’hôpital ce week-end. Il se peut donc qu’elle ait déjà donné naissance à son premier enfant. Le prince Andrew, 3ème fils de la Reine Elizabeth, va accueillir son deuxième petit-enfant. Serait-il présent pour cet événement majeur ? Celui-ci ne semble pas pouvoir se déplacer pour le moment.

Le prince Andrew se trouve actuellement au cœur d’une poursuite judiciaire. Au mois d’août, Virginie Giuffre a porté plainte contre lui, pour agressions sexuelles. Cette affaire est liée au scandale de Jeffrey Epstein. En effet, cette femme accuse le duc d’York d’avoir exercer sur sa personne des actes sexuels illégaux. Cela s’est passé il y a plus de 20 ans, alors qu’elle était encore mineure.

L’implication du prince Andrew

L’affaire Jeffrey Epstein n’est plus nouvelle aux yeux du public. Depuis des années, ce milliardaire est poursuivi pour avoir monté un réseau de prostitution et d’avoir trafiqué des mineurs. Ses clients sont pour la plupart des personnalités célèbres, acteurs, hommes d’affaires, politiciens etc. Selon les plaintes de Virginie Giuffre, le prince Andrew fait partie de ces gens haut placés liés à ce scandale.

La plainte inculpant le prince a été déposée ce 9 août devant le tribunal fédéral américain de Manhattan. Le château de Windsor l’a reçu le 27 août. A ce moment, le père de Béatrice d’York était déjà parti pour se réfugier en Écosse. Ses avocats ont bien tenté de contester la procédure, sans succès. La Haute Cour de Justice américaine l’a autorisée suite à la réception d’informations supplémentaires. Le prince Andrew réfute les accusations et remet en question l’authenticité d’une photo fournie comme preuve. Cependant, il reste bien au chaud dans le château de Balmoral pour échapper à la justice.