Le prince Charles se retrouve de nouveau dans un grave scandale. Suite à la découverte d’une lettre écrite par un de ses collaborateurs, il a rédigé un communiqué depuis son domicile lundi dernier.

L’apparition de la lettre de Michael Fawcett expédiée en août 2017 sur un journal a créé une grande polémique qui touche la famille royale britannique, plus particulièrement le prince de Galles. Ce dernier a exprimé son avis par le biais d’un communiqué le lundi 6 septembre 2021. Les détails.

La lettre de 2017, source du scandale

Samedi dernier, Daily Mail a révélé l’existence d’une lettre qui a été écrite par le directeur général de la fondation du prince Charles en août 2017. Cette lettre qui a mis la famille royale britannique moralement mal à l’aise. En effet, la lettre promettait à un milliardaire saoudien, Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz, la naturalisation britannique ainsi que le titre de chevalier de l’ordre de l’Empire britannique. Une reconnaissance en échange de ses généreux dons pour la fondation.

D’après les informations reçues, le plus proche collaborateur du prince Charles, Michael Fawcett, a annoncé sa démission temporaire le dimanche 5 septembre 2021. La raison de ce départ s’avère être étonnante. Le directeur général de la fondation arrête ses fonctions jusqu’à ce que l’on découvre tout sur cette affaire.

Le prince Charles s’est exprimé

Suite à la découverte de cette lettre, le principal concerné a fait part de sa réaction. Le fils du reine Elizabeth II a alors rédigé un communiqué depuis son domicile, Clarence House, le lundi 6 septembre 2021. Le prince Charles a confirmé qu’il n’était pas au courant de la situation. Il expliqua ainsi qu’il « n’a pas connaissance de l’offre alléguée de citoyenneté britannique et de titres honorifiques sur la base d’un don à ses œuvres caritatives ».
Le prince Charles a également indiqué qu’il soutient entièrement l’enquête qui est actuellement en cours à la Fondation. Cette affirmation en guise d’éclaircissements pour faire calmer la situation et diminuer ainsi la polémique sur ce sujet. Cette affaire est encore à suivre. D’autres éclaircissements sont d’ailleurs en vue pour les prochains jours à venir.