Le prince Harry accablé se retrouve ignoré par sa propre famille, et seul à la sortie du château de Balmoral. Dans ce sens, aucun membre de la famille royale ne veut accompagner le prince dans la résidence écossaise de la reine décédée. Apparemment, il débarque avec une voiture et des agents de sécurité, alors que les autres membres du clan viennent ensemble.

Le prince Harry accablé à Balmoral


En effet, les portes s’ouvrent au château de Balmoral pour laisser entrer deux Range Rover noires qui partent très rapidement. Dans ce sens, le média britannique The Express ne manque pas de partager quelques photos pour appuyer ces propos.

Apparemment, le prince Harry accablé se trouve dans une des deux voitures noires accompagné par un agent de sécurité.

Notamment, la publication rapporte que l’époux de Meghan Markle se retrouve seul pour sa sortie au château de Balmoral. Et pourtant, le prince William débarque avec le prince Andrew, le comte et la comtesse de Wessex.

Kate Middleton absente


Par contre, Kate Middleton n’a pas été repérée dans les parages, un détail qui n’échappe pas aux médias. Dans ce sens, le public estime que l’épouse du prince William devait restée à Windsor pour s’occuper de ses enfants.

Par ailleurs, The Express rapporte que les relations au sein de la famille royale britannique restent tendues malgré tout.

Apparemment, la famille continue de se méfier du prince Harry et Meghan Markle en raison de ce fameux déballage impudique de l’année dernière. Notamment, la disparition de la souveraine de 96 ans, la reine Elisabeth II ne parvient pas à apaiser les tensions.

Le point de vue d’un expert


Au finale, Stéphane Bern explique dans le cadre d’une interview accordée au magazine Le Parisien son avis à ce propos.

Dans ce sens, il rappelle que contrairement au prince Harry accablé et son épouse Meghan Markle, la souveraine sait rester humble. En d’autres termes, la reine Elizabeth II n’a jamais cherché la popularité mais tient à assurer son devoir.

De plus, elle dispose d’une armée de communicants au service de la couronne qui se charge de cet aspect. Notamment, la reine d’Angleterre qui rend son dernier souffle le 8 septembre dernier possédait un remarquable sens intuitif et beaucoup de bon sens.