Le prince Harry est victime d’un camouflet du prince William à Balmoral. Le duc du Sussex aurait été écarté par son frère. Il ne s’était pas rendu en Suisse dans le même avion que le reste de la famille royale.

Prince Harry, camouflet du prince William


Le prince Harry se sent abandonner par le reste de sa famille. En effet, pour se rendre auprès de sa grand-mère et pour lui faire ses adieux, il a fait le voyage tout seul. Le duc du Sussex aurait été écarté par son frère, le prince William puisqu’il s’est trouvé dans l’impossibilité de voyager avec lui dans le même jet privé.

Cependant, le prince Andrew, le prince Edward et l’épouse de ce dernier dénommée Sophie ont eu le privilège de faire partie du voyage à bord d’un avion Dassault Falcon 900LX. Il s’agit d’une propriété du gouvernement.

Prince Harry abandonné à Balmoral


De ce fait, le prince Harry a dû se rendre à Balmoral par ses propres moyens. Il a fait le voyage dans un autre avion, un Cessna 560 XL de Luton. Il était donc le dernier à arriver à la résidence écossaise de sa grand-mère, la reine Elizabeth II. Mais il est également le premier à quitter l’Écosse pour se rendre à Londres. Ensuite, il a pris un vol commercial de la British Airways pour le retour.

Dans une confidence d’une source au Mirror, tout porte à croire que l’époux de Meghan Markle a été laissé de côté. Par ailleurs, cela ne serait pas délibéré ou destiné à être un camouflet. Toutefois, son expérience s’oppose fortement avec les autres membres de la famille royale britannique.

Une tout autre théorie


Prince Harry était la victime d’un camouflet de la part du prince William selon la révélation du média britannique The Mirror. En effet, il arrive en dernier à Balmoral en Suisse. De ce fait, il a eu l’impression d’être exclu.

En revanche, dans un autre côté, un expert des têtes couronnées délivre une tout autre explication. Pour ce spécialiste, le prince Harry et le prince William ne pouvaient pas voyager ou être dans un même avion à cause d’un risque d’accident. La raison serait un impératif diplomatique.