Prince Harry choc de l’ADN, les rumeurs à propos de ses liens du sang du roi Charles reviennent à la charge. Dans ce sens, le duc de Sussex va certainement évoquer ce sujet particulièrement délicat dans ses mémoires. En même temps, Meghan Markle effectue également un test ADN de son côté, comme elle le rapporte dans son podcast.

Les rumeurs concernant sa filiation


En effet, le prince Harry choc de l’ADN se retrouve régulièrement visé par les rumeurs à propos de sa filiation.

Dans ce sens, selon les rumeurs qui circulent le vrai père du duc de Sussex serait un fringant officier de l’armée.
Notamment, un certain James Hewitt, qui aurait partagé une liaison avec la princesse Diana à cette époque.

Apparemment, l’époux de Meghan Markle revient sur cette rumeur dans ses mémoires Spare qui sortira au mois de janvier.
En même temps, la maman de Lilibet et Archie l’aurait encouragé à suivre cette voie malgré les risques y afférents.

Prince Harry choc de l’ADN


En effet, Meghan Markle confie dans le cadre de son podcast avoir effectué des tests ADN pour dissiper ses doutes.

Dans ce sens, les résultats indiquent que la duchesse du Sussex « était à 43 % nigériane ».
Par conséquent, l’épouse du prince Harry choc de l’ADN décide d’approfondir les recherches dans cette veine pour connaitre la vérité.

Apparemment, elle estime qu’il s’agit d’une information intéressante à avoir pour ses enfants, Lilibet et Archie.
Et pourtant, les résultats du duc de Sussex représentent l’autre moitié des informations à analyser pour élucider cette affaire.

Sa charge contre Charles


En effet, cette affaire de sa filiation représente un sujet sensible pour le prince Harry mais il l’évoquera dans son ouvrage.

Dans ce sens, son nègre J.R. Moehringer incite le duc de Sussex à l’aborder pour approfondir la relation avec son père.
Par conséquent, le second fils du roi Charles va certainement revenir sur les rumeurs Hewitt dans ses mémoires Spare.

Apparemment, il prévoit de déballer dans le cadre de ce livre que Charles n’a pas vraiment été un père.
Et pourtant, ils partagent presque certainement le même ADN, ce qui confirme que Charles est bien son père biologique.