Accueil / People / Prince Harry : drogues, alcool…ses nouvelles révélations choc sur ses addictions

Prince Harry : drogues, alcool…ses nouvelles révélations choc sur ses addictions

Prince Harry  drogues, alcool...ses nouvelles révélations choc sur ses addictions

Le décès brusque de Lady Diana, l’ex-femme du prince Charles, laisse deux enfants dans l’ignorance. À cette époque, son cadet n’avait que 13 ans. Il a vécu son adolescence durant cette grande tragédie. C’est la raison pour laquelle, le prince Harry s’est tourné vers bon nombre d’addictions.

Prince Harry, une existence qui est loin d’être facile


Depuis son départ de la famille royale, le prince Harry multiplie les prises de parole. En effet, il n’est plus tenu de suivre le protocole monarchique qui lui obligeait un devoir de réserve. Apparemment, il ne reçoit plus de l’argent pour son rang. Ainsi, lui et Meghan Markle ont donc signé des contrats pour monétiser leurs images et leurs interventions médiatiques. Effectivement, il est en train de faire une thérapie ouverte tout en gagnant de l’argent. Avec Oprah Winfrey, le Prince Harry coproduit un documentaire qui évoque des problèmes de santé mentale. En effet, en rejoignant The Me You Can’t See (Le moi que vous ne pouvez pas voir), il travaille sa santé mentale.

En même temps, c’est l’occasion pour lui de marteler tout ce qu’il n’avait pas droit de raconter depuis sa tendre enfance. Probablement, la mort de sa maman, Lady Diana Spencer, a été un grand traumatisme pour lui. Effectivement, il n’a pas pu faire un deuil convenablement suite à la perte de cet être cher. Un traumatisme qui a poussé le prince Harry dans des addictions. Aujourd’hui, il a fait des confidences sur cette époque de sa vie. À première vue, être prince est loin d’être facile, car la vie de château est loin d’être plaisant. Malheureusement, le prince Harry s’est senti abandonné à la disparition de sa mère.

Une tragédie insurmontable


Durant son adolescence, le prince Harry ne cessait de faire la Une des presses britanniques. En effet, il sait comme personne se faire remarquer avec les bagarres et les excès de vitesse. Sans oublier la consommation de stupéfiants et excès de boissons. Raison pour laquelle son père, le prince Charles, était obligé de l’envoyer dans un centre de désintoxication du haut de ses 17 ans. Toutefois, il savait faire les faux semblants pour donner bonne figure à la monarchie. Cependant, au fond de lui, il y avait toujours cette colère qui le ronge. C’est la raison qui l’a poussé à boire de plus en plus comme il le relate dans un récent documentaire. « De mes 28 à mes 32 ans, ce fut une période abominable (…) J’étais prêt à boire (…) à tenter de prendre des trucs qui me permettraient de moins ressentir ce que j’éprouvais » confie Harry.

La santé mentale du duc de Sussex était en train de partir en vrille. Or en se tournant vers ses addictions, le prince Harry essayait de garder le contrôle. Cependant, il n’y avait qu’une illusion de contrôle. « Je ne buvais pas du lundi au vendredi, mais je buvais probablement en un jour la consommation d’une semaine, le vendredi ou le samedi soir. Et je me retrouvais à boire, non pas parce que j’aimais ça, mais pour cacher quelque chose » déclarait-il. Aujourd’hui pour aller de l’avant, sa femme l’a poussé à suivre une psychothérapie. Dans tous les cas, il suffit d’en parler pour en guérir. En quittant la famille royale britannique, Meghan Markle et le prince Harry ont priorisé leurs santés mentales.