Après qu’il soit devenu successeur de la reine Elizabeth, le roi Charles III, cruel et méchant envers ses enfants. Les tensions entre le prince Harry et son père datent peut-être bien avant les complications de ces dernières années. Charles III serait même prêt à punir ses petits-enfants, Archie et Lilibet.

Le flou sur la paternité du roi Charles III


L’histoire de l’ancien prince de Galles et Lady Diana est tout simplement dramatique. Peut-être le plus gros mariage à scandale de l’histoire de la monarchie. Tous deux avaient des liaisons extraconjugales, et le décès de la princesse était même liée à une de ses liaisons. Plus tard, des rumeurs inquiétantes sur la filiation du prince Harry ont commencé à se faire de plus en plus nombreuses. Elles affirmeraient que le prince Harry ne soit pas en réalité le fils du roi Charles III.

Par contre, il serait le fils de Lady Diana et James Hewitt. Bizarrement, c’est une des rumeurs les plus persistantes sur Lady Diana. Malgré plusieurs démentis et plusieurs théories déjà établies, plusieurs personnes pensent qu’il reste quand même une certaine possibilité. Pour balayer ce doute une bonne fois pour toutes, le test ADN a été déjà proposé plusieurs fois.

Le roi Charles III cruel et méchant envers ses enfants


Une source proche de la famille royale s’est confiée auprès du magazine Star. Elle affirme que la famille doit absolument être certaine que le prince Harry est réellement le fils du roi Charles III. Ce serait par égard pour ce dernier.

Comme le duc et la duchesse ne sont pas autorisés à porter le titre d’altesses royales, Charles III ne voit pas pourquoi il accorderait ce titre à ses petits-enfants. The Express souligne d’ailleurs que le titre d’Archie et Lilibet n’ont pas encore été changés. Contrairement aux trois enfants du prince William et Kate Middleton, qui sont devenus prince et princesse de Galles.

Prince Harry encaisse le coup


Effectuer un test ADN pour prouver la paternité du roi Charles III est un procédé délicat. Personne n’imagine ce que pourrait ressentir le prince Harry.

En parallèle, il y a aussi l’imminente sortie de son livre, plus précisément ses mémoires, qui risquent de faire beaucoup de bruits. Le décès de la reine Elizabeth II n’aurait pas encore réussi à éteindre les ardeurs.