L’exile du prince Harry et Meghan Markle entraine une conséquence considérable sur le cours de l’histoire dans palais de Buckingham. À son arrivée au trône, le prince Charles prévoit une vengeance froide pour le clan Sussex. Le sort est désormais scellé pour les parents d’Archie.

Prince Harry et Meghan Markle punis par le prince Charles

Cela fait maintenant deux ans que le prince Harry et Meghan Markle quittent le Royaume-Uni. La petite famille Sussex s’installe en Californie pour vivre loin de la famille royale et des pressions sur leurs obligations. Leur décision engendre une divergence entre eux et les restes de la famille. D’ailleurs, les parents d’Archie et de Lilibet demeurent en froid avec leur père le prince Charles, son frère le prince William et son épouse Kate Middleton.

Pour sa part, le fils de la souveraine prend une décision radicale. L’avenir du prince Harry et de Meghan Markle est compromis. Le couple Sussex va gouter à la vengeance du futur roi d’Angleterre. De plus, la punition s’étend jusqu’à leurs enfants, Archie et Lilibet.

Le règne du prince Charles

La souveraine Élisabeth II est âgée de 95 ans. Puisque la reine d’Angleterre célèbre ses 70 ans de règne, les prévisions sur son successeur se murmurent dans les couloirs du palais. Son descendant, le Prince Charles va la succéder au trône. De ce fait, le magazine Paris Match enquête sur les intentions du prince Charles.

Le grand déballage du prince Harry et de Meghan Markle leur coute cher. En effet, arrivée au trône, le prince Charles prévoit d’exclure son second fils du clan. Un gros changement se trouve en perspective.

D’ailleurs, le temps d’apparition en masse sur le balcon de Buckingham palace est révolu. De même, les cousins Kent et Gloucester deviennent également écartés, affirme Stéphane Bern dans une enquête sur le règne du prince Charles.

Prince Harry et Meghan Markle exclu

Selon Carolyn Harris, une journaliste canadienne, l’héritier en premier ordre de la succession réduit les personnes de la famille qui exercent des fonctions royales. Le prince William et Kate Middleton obtiennent faveur auprès de leur père. Tandis que le duc et duchesse du Sussex, exilé en Californie, sont exclus.

Cependant, le prince Charles va devoir renoncer à son nom à partir de son règne. Selon l’historien Stéphane Bern, les destins tragiques des précédents rois Charles inquiètent le père de William et de Harry.

Effectivement, Charles Ier se termine décapité en 1649 et Charles II témoigne du grand massacre d’un incendie à Londres en 1666. Ces évènements l’incitent à la prudence. Le prince Charles opte pour le nom de George VII.